Décès ou invalidité: comment vous prémunir

Une prévoyance optimale s’il devait vous arriver quelque chose.

Avouons qu’on n’aime guère y penser. Pourtant, ces questions sont primordiales: si vous deveniez invalide, quelle serait votre couverture d'assurance? Et vous veniez à décéder, votre famille serait-elle protégée?

Comment vous prémunir

Les personnes exerçant une activité lucrative bénéficient d’une bonne protection financière en cas d’invalidité due à un accident. Par contre, il en va tout autrement si l’invalidité résulte d’une maladie. De même, il est judicieux d’assurer la sécurité de ses proches en cas de décès, par exemple en souscrivant une assurance risques.

Incapacité de gain à la suite d’une maladie

En Suisse, l’invalidité due à la maladie est huit fois plus fréquente que celle due à l’accident. Or, en cas d’invalidité par suite de maladie, les rentes sont servies non pas par l’assurance accident, mais par la caisse de pension. Même si les prestations de la caisse de pension sont bonnes, il résulte malgré tout une lacune de revenus. Cette lacune peut être comblée par une assurance incapacité de gain.

Qui a besoin d’une rente d’invalidité privée?

Tout dépend de la situation personnelle de chacun: il faut savoir quelles prestations vous percevriez en cas d’invalidité par suite de maladie et quels sont vos besoins financiers. En règle générale, on admet que les rentes de l’assurance invalidité et de la caisse de pension couvrent environ 60% du dernier revenu. Plus le salaire est élevé, plus ce pourcentage de couverture est bas. Une assurance incapacité de gain prend alors tout son sens lorsque ces prestations ne suffisent plus à couvrir les coûts de la vie à long terme.

Assurance décès: pour parer au pire

Pour garantir la sécurité financière de vos proches s’il devait vous arriver quelque chose, vous pouvez combiner une rente d’invalidité avec une assurance décès. Cette assurance permettrait ainsi à vos proches de couvrir les coûts de la vie et de rembourser les dettes. Vos engagements – par exemple une dette hypothécaire ou les frais d’entretien des enfants – diminuent au fil du temps. Dans ce cas, une assurance décès à capital décroissant est une bonne solution, car la somme assurée diminue chaque année dans la même proportion. Par contre, dans le cas d’emprunts à annuités constantes, une assurance décès à capital constant est tout indiquée, car la somme d’assurance fixée au début du contrat reste constante pendant toute la durée du contrat.

Economiser des impôts avec le pilier 3a

La prévoyance liée – pilier 3a – permet de réaliser des gains d’impôts, étant donné que les primes sont directement déductibles du revenu imposable. Par contre, dans le pilier 3b, les déductions fiscales varient d’un canton à l’autre. C’est pourquoi il est vivement recommandé de bien se faire conseiller avant de prendre une décision.

Plus d'information

Assurances en cas d’incapacité de gain

Les assurances en cas d’incapacité de gain de la Mobilière assurent à votre famille son niveau de vie habituel si vous deviez être frappé-e d’une incapacité de gain.

Assurance décès

De faibles primes pour une protection élevée: l’assurance décès de la Mobilière, une protection financière pour vos proches.