S’assurer correctement pour conduire la voiture d’un tiers

Qui paye lorsque vous empruntez un véhicule et causez un accident?

Aujourd’hui, le partage est plus en vogue que la propriété privée. Ainsi, de plus en plus de personnes empruntent la voiture d’un voisin ou d’un ami pour faire de grosses courses le week-end. Mais attention: ce n’est pas parce que l’on conduit rarement qu’il ne faut pas penser à l’assurance.

En ville, la voiture est de moins en moins indispensable, car tout est accessible en bus, tram ou vélo. De nos jours, avoir une voiture est pour beaucoup un luxe. Mais parfois, cela s’avère plus pratique et plus confortable que les transports publics ou le vélo, notamment pour faire de grosses courses, pour une excursion spontanée ou encore pour les vacances. Et pour une utilisation occasionnelle, on peut emprunter la voiture d’amis, de parents ou de voisins.

Qui prend en charge la perte de bonus?

Lorsque vous empruntez une voiture, vous devez être assuré correctement. Exemple: vous percutez la clôture du jardin de votre voisin avec la voiture de vos parents. C’est l’assurance responsabilité civile du propriétaire du véhicule qui couvre les dommages. Si vos parents n’ont pas souscrit d’assurance complémentaire «protection du bonus», votre bonus diminue et vous devez payer une prime plus élevée. En règle générale, votre assurance responsabilité civile couvre les conséquences financières de la perte de bonus.

Responsabilité civile privée avec un plus très intéressant

C’est vous qui portez la responsabilité pour les dommages causés à la voiture de vos parents. Dans la quasi-totalité des assurances de responsabilité civile privée, ces dommages sont exclus de la couverture de base. Il en va autrement chez la Mobilière: «l’utilisation occasionnelle de voitures particulières et de voitures de livraison de tiers jusqu’à 3,5 tonnes» est couverte par la couverture de base. Ce qui veut dire que vous ne devez pas souscrire une assurance complémentaire et payer davantage lorsque vous empruntez une voiture. Vous pouvez conduire avec une voiture appartenant à un tiers jusqu’à 24 jours par année civile, que ces jours soient répartis sur l’année ou que vous les utilisiez pour deux semaines consécutives de vacances.

Restez tout de même prudent au volant

Important: les dommages causés aux véhicules de votre employeur ou aux véhicules en location ou en leasing ne sont pas assurés. Il en va de même pour les dommages occasionnés pendant des déplacements pour lesquels vous êtes employé ou payé.