Dépasser par la droite sur l’autoroute

Comment vous assurer et éviter des frais élevés en cas d’accident

Il est interdit de dépasser par la droite, sauf en cas de circulation en files parallèles sur l’autoroute. Découvrez dans notre guide comment vous assurer et éviter les frais élevés en cas de tôle froissée.

Selon la loi sur la circulation routière, il est en principe interdit de dépasser par la droite. Celui qui le fait tout de même commet une violation grave des règles de la circulation sanctionnée par une peine pécuniaire, voire privative de liberté. De plus, il doit s’attendre à une réduction des prestations d’assurance en cas de sinistre.

Exception: circulation en files parallèles sur l’autoroute

Il existe une exception à cette interdiction, à savoir la circulation en files parallèles sur l’autoroute, sachant que seul le devancement par la droite est autorisé: lorsque les véhicules se trouvant sur la voie de dépassement ne roulent pas plus vite que ceux circulant sur la voie normale, c’est-à-dire que leur vitesse respective est plus ou moins la même, les véhicules sur la file de droite peuvent poursuivre leur route sans freiner, même si les automobilistes sur la voie de dépassement ralentissent. Et lorsque, dans ce cas de figure, un conducteur circulant sur la file de dépassement se rabat, c’est le véhicule sur sa droite qui a la priorité.

Quid en cas de tôle froissée?

Comme dans tous les cas de sinistre, les assureurs responsabilité civile véhicules à moteur concernés déterminent, après un accident survenu lors d’un devancement par la droite, les causes et les circonstances précises de l’accident. Les prestations consistent alors dans le paiement des indemnités dues en cas de prétentions justifiées et dans la défense des intérêts de l’assuré contre les prétentions injustifiées.

Comment vous protéger dans une telle situation

En souscrivant une assurance casco complète, vous avez la garantie que le dommage à votre véhicule sera entièrement couvert même si vous êtes responsable de l’accident. De plus, l’assurance complémentaire de protection du bonus vous protège contre une rétrogradation dans le système de degrés de prime.