mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

Investissement responsable

En tant qu’entreprise d’assurance, la Mobilière accorde une importance fondamentale à la gestion des placements. Dans ce domaine également, elle agit en assumant pleinement ses responsabilités vis-à-vis des personnes et des ressources.

Politique de placement durable

En tant qu’entreprise opérant sur une base coopérative, la Mobilière privilégie la constance, tout en étant tournée vers l’avenir. Elle agit au mieux des intérêts de son propriétaire – la Mobilière Suisse Société Coopérative – et de ses clients et s’engage, dans sa gestion des actifs, à tenir compte de tous les risques matériels que comportent les placements. Relevons dans ce contexte que l’investissement responsable a gagné en importance aux yeux du public ces dernières années.

Depuis le début de 2018, la Mobilière est membre de l’Association suisse pour des investissements responsables (ASIR). Celle-ci s’emploie, avec d’autres gros investisseurs suisses, à élaborer des solutions garantissant que ses membres prennent leurs décisions de placement en assumant pleinement leurs responsabilités vis-à-vis de l’environnement, de la société et de l’économie. En tant qu’assureur d’un tiers des ménages du pays, la Mobilière considère qu’elle se doit de fonder la définition de ses critères ESG sur les lois et ordonnances issues de notre système démocratique ainsi que sur les conventions et accords internationaux signés par la Suisse, comme la Convention sur les armes à sous-munitions.

Soucieuse de promouvoir le dialogue sur ces questions, la Mobilière est également active au sein de Swiss Sustainable Finance (SSF). Membre fondateur, elle a progressivement intensifié sa participation à cette plateforme au fil des ans. Elle est notamment membre permanent du groupe de travail Institutional Asset Owners, où elle est un partenaire de dialogue reconnu. Actuellement, en matière d’investissement responsable, nous mettons l’accent sur les entreprises cotées. Nos placements en obligations et en actions sont donc opérés compte tenu d’aspects non financiers également. La part de ces placements dans notre portefeuille est de 21,3%.

Être membre de l’ASIR, c’est aussi s’assurer que lorsqu’une entreprise cotée manque à ses responsabilités, un dialogue constructif est engagé avec elle. La Mobilière joue activement son rôle de copropriétaire des entreprises et fait usage de ses droits de participation. Nous exerçons en particulier nos droits de vote lors des assemblées générales d’entreprises suisses, afin de contribuer au développement positif de ces dernières. Ce faisant, nous suivons une approche critique qui s’appuie notamment sur les recommandations de vote indépendantes et basées sur des critères de durabilité de zRating, une société suisse de recherche en matière de gouvernance d’entreprise.

Placements immobiliers et constructions écorespectueuses

Avec environ 130 immeubles et quelque 3300 locataires, le Groupe Mobilière figure parmi les principaux propriétaires privés de Suisse. La Mobilière Asset Management SA gère un portefeuille immobilier dont la valeur de marché avoisine 3,169 milliards de CHF. Cela permet à la Mobilière d’avoir une influence sur des enjeux importants, comme l’utilisation des ressources naturelles, la densification du milieu bâti ou la disponibilité de logements abordables.

Le portefeuille se compose d’immeubles de rapport ainsi que de bâtiments affectés au propre usage du Groupe. Les biens immobiliers sont des valeurs réelles dont les prix évoluent de manière relativement indépendante des autres catégories d’actifs. Ils offrent en outre une bonne protection contre l’inflation, tout en générant des revenus constants et des rendements attrayants. Les placements immobiliers directs sont un important pilier de la gestion des placements de la Mobilière. De plus, avec le fonds de placement immobilier MobiFonds Swiss Property, les investisseurs institutionnels ont la possibilité d’investir, avec la Mobilière, dans un portefeuille immobilier suisse de premier ordre.

Pour les biens immobiliers comme pour les titres, le cycle de vie des investissements est entièrement géré en interne. Lors de l’acquisition ou de la construction d’un immeuble, ainsi que durant son exploitation, nous tenons compte des questions sociétales, écologiques et économiques. Le but visé est non pas de maximiser nos bénéfices, mais d’obtenir des rendements durables et de répondre aux attentes des utilisateurs des immeubles.

Durant la phase d’acquisition, pour garantir une évaluation aussi équilibrée que possible, nous appliquons un processus de diligence raisonnable qui intègre non seulement des facteurs de coût et de rendement, mais aussi des critères de site, comme la démographie ou l’accès au réseau de transport. Nous voulons créer des espaces d’habitat aux prix abordables, en utilisant des méthodes de construction écorespectueuses. Les moyens d’y parvenir pouvant toutefois varier d’un projet à l’autre, chaque immeuble fait l’objet d’une évaluation individuelle, pour son achat comme pour son entretien.

Nous collaborons activement avec des associations professionnelles, assurons une veille technologique et mettons en pratique le savoir acquis dans la gestion des immeubles. Pour chaque bien exploité, un Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) officiel est délivré. Nous utilisons ces informations pour améliorer de manière ciblée l’efficacité énergétique de nos bâtiments, dans le cadre de la gestion de notre parc immobilier.

Les questions de durabilité écologique, économique et sociétale sont également des priorités explicites du MobiFonds Swiss Property. Dans les grands projets, en sus de l’interprétation urbanistique, la conception architecturale et la mixité des groupes d’utilisateurs doivent aussi créer une plus-value sociétale. Outre six investissements dans des logements pour séniors, le portefeuille du fonds inclut un campus scolaire et un immeuble de logements pour étudiants. Il tient ainsi compte de l’évolution démographique, tout en contribuant à l’offre de formation.

Soutien d’un projet de recherche sur l’empreinte écologique de l’habitat

La question de l’empreinte écologique est de plus en plus présente dans le domaine immobilier également, et c’est pourquoi nous soutiendrons ces prochaines années le projet de recherche Shrinking Housing’s Environmental Footprint (SHEF) des écoles polytechniques fédérales de Lausanne et de Zurich. Ce projet a pour objectif principal d’élaborer des mesures permettant de réduire l’empreinte écologique de l’habitat. Conjointement avec les différentes parties prenantes, comme les habitants, les propriétaires ou les autorités, l’équipe de projet évalue plusieurs approches, accordant le même poids à la réduction de la consommation de ressources qu’à l’impact des mesures étudiées sur le confort, les coûts et le rendement des immeubles. Sont ainsi pris en compte les aspects non seulement écologiques, mais également économiques  et sociaux du développement durable.