Kunst und Kultur, Prix Mobilière 2021

Prix Mobilière 2021

Le plus ancien prix d’encouragement artistique décerné par une compagnie d’assurance suisse est attribué chaque année à un ou une jeune artiste depuis 1996. Doté de 30 000 francs suisses depuis 2019, ce prix est associé à l’achat d’une œuvre pour la propre collection d’art de l’entreprise.

La gagnante de 2021

Gewinnerin des Prix Mobilière 2021, Miriam Laura Leonardi

Miriam Laura Leonardi, née en 1985 à Lörrach, vit et travaille à Zurich

Miriam Laura Leonardi, qui a étudié la photographie à Paris et obtenu un Master à la Haute École d’art de Zurich (ZHdK), a une pratique multidisciplinaire qui va de la photographie à la sculpture, en passant par la vidéo et la performance. On pourrait décrire ses œuvres comme des assemblages de pensées, des constructions intelligentes. Elles reprennent des références littéraires, artistiques et filmographiques pour les commenter avec humour sous un angle féministe critique. Depuis 2017, Miriam Leonardi enseigne à l’École cantonale d’art de Lausanne.

Compte rendu du vernissage Art & développement durable vol. 14 : 25 ans de Prix Mobilière

Procédure de sélection

Sept experts en arts suisses de renom ont chacun proposé un ou une artiste. Tous les artistes nominés présenteront une sélection de leurs travaux à l’occasion d’une exposition de groupe à l’artgenève à Genève ; cependant, la mise en place de la foire est encore incertaine. Un jury professionnel choisira en juin 2021 parmi les nominés le lauréat ou la lauréate, qui sera présenté lors de l’exposition «Art & Durabilité Vol. 14 – Prix Mobilière» à la direction à Berne.

Le comité de nomination de cette année

  • Gianni Jetzer, «curator-at-large» am Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, D.C
  • Judith Welter, directrice de cours, MA Fine Arts, ZHdK, Zurich
  • Mareike Dittmer, Director of Public Engagement TBA21–Academy, Zurich
  • Marc-Olivier Wahler, directeur Musée d'art et d'histoire, Genève
  • Bernadette Walter, directrice et conservatrice Art / Collection Robert,  Nouveau Musée Bienne, Bienne
  • Una Szeemann, artiste, Zurich
  • San Keller, artiste, Zurich

Nominés pour le Prix Mobilière 2021

Mitchell Anderson, né en 1985 à Chicago, vit et travaille à Walchwil et à Zurich

Mitchell Anderson est un observateur critique du monde artistique auquel il participe lui-même en tant qu’artiste: dans ses œuvres multimédia, c’est avec beaucoup d’esprit et d’humour qu’il renvoie entre autres aux conditions de la production artistique et du marché de l'art. On a déjà pu les voir, par exemple, au Kunsthaus de Zurich (2020) et à la Fri Art Kunsthalle Fribourg (2017). En Suisse depuis 2008, Anderson a créé en 2014 l’espace d’art zurichois Plymouth Rock. D’autre part, il écrit régulièrement pour des grandes revues d’art internationales.

Prix Mobilière 2021, Mitchell Anderson

Lea Fröhlicher, née en 1986 à Berne, vit et travaille à Soleure

Dans ses vidéos et ses installations in situ, Lea Fröhlicher dépiste des histoires et des souvenirs collectifs. Elle sauvegarde des coutumes sociales et des compétences humaines (tombées dans l’oubli). Comme dans Stube, une intervention artistique réalisée à Soleure en 2020, où elle a remis en mémoire l’importance des fontaines en tant que lieux de rencontres sociales. Ses projets reposent souvent sur la participation des personnes qui ont marqué un lieu ou qui le connaissent plus spécifiquement. En 2014, Lea Fröhlicher a obtenu le prix d’encouragement aux Arts Plastiques du canton de Soleure.

Nominiert für den Prix Mobilière 2021, Lea Fröhlicher

Marie Matusz, née en 1994 à Toulouse, vit et travaille à Bâle

Marie Matusz travaille avec le langage et la forme – en transférant des idées dans le contexte spatial et en formulant l’espace. Les idées deviennent du matériel de sculpture et une fois transposées, les installations et interventions de Marie Matusz en disent plus long qu’un mot ou qu’un texte, fortes de leur sensorialité. Mais elles soulèvent aussi des questions, ne sont jamais des illustrations, mais toujours des compositions à part entière, parfois soulignées par des sons. L’artiste a déjà exposé ses œuvres entre autres au Kunst Raum Riehen (2020) et au Musée des Beaux-arts d’Argovie (2019).

Nominiert für den Prix Mobilière 2021, Marie Matusz

Val Minnig, naissance en 1991 à Coire, vit et travaille à Zurich

Dans sa pratique artistique, Val Minnig explore les relations ambivalentes entre nature et technologie, entre paysage et civilisation, ou entre humain et animal. L’artiste travaille avec des matériaux simples, souvent des matériaux industriels ou agricoles trouvés ou usagés, tels que filets de protection, fils de clôture ou lattes de bois. Ces matériaux servent à investir l'espace dans des installations qui mettent en exergue des rapports de force, des clichés et des mécanismes de marginalisation. Et sans en avoir l’air, ces installations jouent aussi avec la question de savoir comment un matériau devient (temporairement) une sculpture.

Nominiert für den Prix Mobilière 2021, Val Minnig

Ser Serpas, née en 1995 à Los Angeles, vit et travaille à Genève et à New York

C’est dans la rue que Ser Serpas trouve le matériel qu’elle utilise pour ses assemblages, qui sont chargés d’énergie, parfois même de brutalité. Elle détourne des meubles mis au rebut, tels que des tables et des cadres de lit, ou des matériaux de construction, tels que des nappes d’isolation thermique et autres grilles en fer. Elle les transforme en installations sculpturales qui, finalement, racontent des histoires sur les lieux où ces objets ont été ramassés. Ser Serpas, qui écrit également des poèmes et peint, a fait ses études à la Columbia University et a déjà exposé dans plusieurs institutions renommées, dont le Swiss Institute, à New York (2018), et le Hammer Museum, à Los Angeles (2020).

Nominiert für den Prix Mobilière 2021, Ser Serpas

Juliette Uzor, née en 1992 à Saint-Gall, vit et travaille à Zürich

Juliette Uzor a fait des études en Art et Médiation culturelle à Berne et à Zurich, ainsi qu’en danse contemporaine à Lausanne. En tant que danseuse, chorégraphe et performeuse, elle explore et visualise dans le mouvement et l’action ce qui se passe autour d’elle: quelles sont les émotions et les forces qui s’exercent, quelle est la relation des choses entre elles et avec l’individu – et de quelle manière il est peut-être possible d’établir un nouveau rapport entre eux. L’expérience physique vécue devient expression de la participation. Ses œuvres ont déjà été présentées dans de nombreux lieux renommés, comme le Kunsthaus de Zurich.

Nominiert für den Prix Mobilière 2021, Juliette Uzor