Kunstdarstellung eines Künstlers anlässlich Prix mobilière 2016

Prix Mobilière 2016

En janvier 2016, le Prix Mobilière a été décerné pour la 20e fois, il est donc le plus ancien prix d’encouragement décerné chaque année par une compagnie d'assurance suisse à un ou une jeune artiste.

Prix Mobilière 2016: Mathis Altmann et Vittorio Brodmann

20 ans de Prix Mobilière – le plus ancien prix d’encouragement suisse décerné par une assurance à un ou une jeune artiste fête son anniversaire et désigne cette année deux lauréats.

Kunstdarstellung Vittorio Brodmann anlässlich Prix mobilière 2016

Doté de 15 000 francs, le prix est également associé à l’achat d’une œuvre pour la propre collection de l’entreprise. Créé en 1996 à Nyon sous le nom de «Young Art», ce prix artistique a été rebaptisé en «Prix Mobilière» en 2004. John Armleder, artiste de renommée internationale, présidait le premier jury et le prix marquait alors le début d'une vaste exposition.

En 2014, la procédure de sélection fait peau neuve. Depuis cette date, sept ou huit personnalités du monde artistique sont invitées chaque année à nominer chacune un jeune artiste pour le « Prix Mobilière ». Le jury choisit le lauréat ou la lauréate parmi les artistes nominés.
En décernant ce « Prix Mobilière », la Mobilière distingue en priorité de jeunes artistes dont les œuvres abordent des thèmes sociétaux essentiels et qui donc contribuent de manière décisive à une meilleure compréhension de notre époque.

Lauréats 2016

Pour cette année anniversaire 2016, une fois encore, des commissaires artistiques de grand renom ont sélectionné un échantillon passionnant de cette jeune scène artistique suisse, si pleine de vitalité. Pour fêter cet anniversaire, le jury a désigné exceptionnellement deux lauréats pour recevoir le «Prix Mobilière»: Mathis Altmann et Vittorio Brodmann.

Mathis Altmann

né en 1987 à Munich, Allemagne, vit et travaille à Zurich. Daniel Baumann, directeur de la Kunsthalle à Zurich, écrit à propos d’Altmann: «Ses sculptures naissent des décombres et des déchets de notre culture, dont nous espérions qu’elle soit pour nous source de prestige et de bonheur. Il décline le thème de l’environnement tout comme celui de la politique, et s’interroge sur les mécanismes destructeurs de notre monde. Les matériaux qu’il utilise sont étonnants, les effets produits montrent une forte présence physique.

Kunstdarstellung Mathis Altmann anlässlich Prix mobilière 2016

Vittorio Brodmann 

est né en 1987 à Ettingen et vit également à Zurich ou il a déjà réalisé différents projets collectifs avec Mathis Altmann. Brodmann positionne ses personnages, qui semblent sortir tout droit de l’univers des comiques et de la bande dessinée, dans un environnement existentialiste où tout peut arriver – du drame à la comédie. Ses tableaux sont souvent de petit format et il est toujours étonnant de constater combien d’émotions fortes et d’histoires surgissent dans ces tableaux sous forme très compacte.

Kunstdarstellung Vittorio Brodmann anlässlich Prix mobilière 2016
Logo "Et si un prix n'était pas tout?"