mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

Résumé de l’exercice

Bouclant l’exercice 2018 sur un bénéfice de 443,5 MCHF, la Mobilière affiche une fois de plus un excellent résultat et une croissance supérieure à celle du marché.

Au cours de l’exercice sous revue, le Groupe Mobilière a poursuivi sa solide croissance. Grâce à nos produits d’assurance traditionnels, mais aussi à notre offre de nouvelles solutions innovantes, nous avons pu une fois de plus nous affirmer sur le marché. Dans le secteur non-vie, nous avons renforcé notre compétitivité dans un environnement pourtant très disputé et, avec le concours de notre organisation de distribution, proche des clients, augmenté nos parts de marché. Avec une progression de 3,7% du volume des primes, nous avons de nouveau largement dépassé la croissance globale du marché, qui n’atteint que 1,8%. Les recettes de primes se sont accrues aussi bien dans le segment des particuliers que dans celui des entreprises. La sinistralité est inférieure à la moyenne des dix dernières années.

Sur le marché vie, nous avons conservé notre rôle d’acteur majeur de la réassurance des institutions de prévoyance et nous sommes parvenus à consolider notre leadership de l’assurance risque décès pour particuliers. En prévoyance privée, dans les affaires d’assurance d’épargne à primes périodiques, nous avons encore progressé et enregistrons, comme lors de l’exercice précédent, une croissance supérieure à celle du marché. En prévoyance professionnelle, le volume des primes a globalement reculé. Dans le secteur vie en général, les prestations ont légèrement augmenté par rapport à l’exercice précédent.

En 2018, avec l’essoufflement de la dynamique économique mondiale, la volatilité a fait son retour sur les marchés d’actions. Les incertitudes politiques ont par ailleurs lourdement pesé sur l’évolution des marchés en général. Le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine et d’autres partenaires commerciaux, mais aussi les risques politiques en Europe, ont placé les Bourses sous pression. Le fléchissement de l’économie mondiale a également eu des conséquences sur la conjoncture suisse, qui a brusquement ralenti au troisième trimestre. Vers la fin de l’année, les marchés financiers ont été pris dans de violentes turbulences, les marchés d’actions, en particulier, subissant de fortes pertes de valeur. Dans ce contexte d’insécurité, la contribution des opérations financières au résultat a nettement reculé par rapport à l’exercice précédent.

En 2018, comme en 2017, nous avons investi dans des projets environ 126 MCHF, dont près de 95% sont consacrés à la maintenance, à la modernisation et à la numérisation de notre cœur de métier. Après la réalisation, l’année précédente, du système de gestion des sinistres Mobiliar Claims System (MCS) pour les branches choses, responsabilité civile et mobilité, nous avons franchi une nouvelle étape importante du projet de nouvelle plateforme de sinistres avec la mise en service du dossier de sinistre électronique auprès des agences générales et des services des sinistres de la Direction. Le renouvellement des systèmes dans l’assurance de protection juridique a lui aussi été un jalon important de l’exercice sous revue. Nous avons en outre mené à bien divers projets dans les secteurs de la prévoyance, des finances et de la sécurité informatique.

Par ailleurs, nous consacrons environ 5% de notre budget ordinaire à des «vedettes rapides», projets de développement de nouveaux produits ou services destinés aux écosystèmes «Location, achat, logement» et «Prestations de service pour PME», ainsi qu’aux domaines des assurances et de la prévoyance. Près de deux tiers de nos projets sont désormais réalisés selon la méthode dite «agile». Toutefois, nous n’investissons pas uniquement dans les nouvelles technologies, nous consacrons aussi d’importants moyens à nos collaborateurs, qui constituent la plus grande richesse de notre entreprise. Les nombreuses possibilités de formation de base et de formation continue que nous leur offrons, ainsi que les prestations supplémentaires que leur accorde la Mobilière en tant qu’employeur, sont présentées en détail au chapitre Collaborateurs et univers de travail. La promotion de la relève aussi nous tient à cœur, raison pour laquelle nous formons plus de 300 apprentis. La Mobilière était présente aux championnats suisses des métiers Swiss Skills, fin septembre à Berne, la plus grande manifestation de ce genre au monde, avec son propre pavillon destiné aux jeunes visiteurs.

Nous restons cependant fidèles à notre vision de croissance rentable supérieure à celle du marché. Pour atteindre cet objectif, nous allons accélérer notre tran­sition numérique en investissant sur les cinq prochaines années un montant de quelque 250 MCHF dans les nouvelles technologies, en plus du budget ordinaire alloué aux projets en portefeuille. Ces investissements doivent nous permettre de développer de nouveaux produits et services compétitifs et de remplacer des systèmes obsolètes plus rapidement. De plus, nous voulons pouvoir communiquer avec nos clients de manière cohérente sur tous les canaux, en tout temps et en tout lieu. Afin de répondre à leurs futures attentes, nous avons lancé un programme destiné à accélérer la mise en œuvre de services et de technologies basés sur la donnée, comme l’intelligence artificielle et l’application de la stratégie de nuage hybride. Ainsi, la Mobilière créera 150 nouveaux postes pour des développeurs de logiciels et des analystes d’affaires et de données.

En juillet 2018, la Mobilière a racheté la société bexio SA , qui propose aux petites entreprises, aux indépendants et aux start-up suisses des logiciels de gestion basés sur le cloud dans les domaines de la comptabilité et de la facturation. Cette acquisition nous permettra d’asseoir notre position de leader du marché des PME sur le plan numérique également. Notre ancien partenaire ayant été racheté par l’un de nos concurrents durant l’exercice sous revue, depuis le mois de novembre 2018, nous collaborons avec Chubb pour proposer des solutions d’assurance internationales aux moyennes et grandes entreprises ayant leur siège en Suisse et disposant de succur­sales à l’étranger. Notre nouveau partenaire est l’un des leaders mondiaux cotés en Bourse dans le domaine de l’assurance industrielle choses et responsabilité civile. Depuis peu, outre des solutions d’assurance et de prévoyance, la Mobilière propose aussi des hypothèques sous son propre nom, sur la plateforme Credit Exchange, créée dans ce but en collaboration avec Swisscom, le groupe Vaudoise Assurances et Clientis Zürcher Regionalbank. Nos conseillers y ont accès en temps réel aux offres de divers établissements de crédit suisses et peuvent ainsi soumettre immédiatement la meilleure offre au client.

Pendant l’année sous revue, nous avons poursuivi la réalisation de projets dans les quatre domaines de notre engagement sociétal, à savoir Prévention des dangers naturels, Art et culture, Économie et emploi et Habiter et vivre ensemble. De plus, nous avons mené à bien deux nouveaux projets pilotes: «Atelier du futur», un camp d’été pour les jeunes âgés de 13 à 15 ans, et un concept mobile d’ateliers d’innovation du Forum Mobilière Thoune. Au vu de leur succès, le Conseil d’administration de la Coopérative a décidé de reconduire ces deux projets en 2019 et de leur donner plus d’ampleur.

Au printemps 2018, les collaborateurs du site de Di­rection de Nyon ont regagné leurs quartiers au chemin de la Redoute, après plus de deux ans de travaux. À l’instar du siège principal à Berne, dont la transfor­mation en bureaux multispace est en majeure partie achevée, le site de Nyon est à présent entièrement aménagé selon le concept work@mobiliar, dont les espaces de travail modernes favorisent la mobilité, l’ouverture d’esprit et une attitude agile des collaborateurs, ainsi que la collaboration et la communication entre les secteurs. À Nyon, nous avons ainsi créé un lieu de travail dont le rayonnement est perçu bien au-delà de la Mobilière et qui consolide notre ancrage en Suisse romande. Les collaborateurs de notre filiale SC, SwissCaution SA, actuellement à Bussigny, y emménageront en février 2019.

Un autre fait marquant de l’année 2018 a été la tournée des agences générales, que le CEO effectue tous les deux ans. Au cours du premier semestre, Markus Hongler et la responsable Management du marché ont participé à 35 manifestations partout en Suisse. Lors de ces visites, ils ont informé les collaborateurs des agences générales sur des thèmes d’actualité concernant l’entreprise et amplement répondu à leurs questions.

Le Conseil d’administration a nommé Thomas Kühne pour succéder à Rolf Trüeb à la tête du secteur TI et au Comité de direction. Nous lui souhaitons plein succès dans ses nouvelles fonctions. Nous adressons à Rolf Trüeb, qui part à la retraite, nos sincères remerciements pour son engagement infatigable en faveur de la Mobilière seize années durant.

Désormais, plus de deux millions de clients – particuliers et entreprises – nous accordent leur confiance. Nous tenons, ici, à les en remercier chaleureusement. Nous sommes heureux de pouvoir rester pour eux un interlocuteur personnel, à leur écoute 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nos remerciements vont aussi, en particulier, à l’ensemble de nos collaboratrices et de nos collaborateurs, qui par leur engagement et leur motivation ont permis au Groupe Mobilière de réaliser une fois de plus un excellent exercice.

Urs Berger                                                    Markus Hongler
Président du Conseil d’administration         CEO