mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

Rapport annuel de la Coopérative

Selon ses statuts, la Mobilière Suisse Société Coopérative a pour but de promouvoir l’assurance directe sur une base coopérative.

Contexte légal et régulatoire

Aucun changement légal ou régulatoire de nature à affecter spécialement la Mobilière Suisse Société Coopérative n’a été relevé pendant l’année sous revue.

Notre engagement

De par son ancrage coopératif et la constance de ses bons résultats, la Mobilière est en mesure de faire participer l’ensemble de la société à son succès. C’est pourquoi nous nous engageons depuis des décennies en faveur de projets culturels, écologiques et sociaux dans toute la Suisse.

Nous sommes convaincus que notre action dans le domaine de la recherche, du développement durable et de la créativité contribue au développement d’une culture de l’innovation à la fois responsable et inspirée. La Mobilière Suisse Société Coopérative soutient des projets de recherche à l’Université de Berne et aux EPF de Zurich et de Lausanne. Nous ouvrons en Suisse de nouveaux espaces de dialogue entre art et société, encourageons les projets de prévention des dangers naturels dans différentes régions du pays et aidons les PME suisses à accroître leur capacité d’innovation. Entre autres activités, nous avons également mis sur pied un projet axé sur la promotion de la jeunesse. La Coopérative soutient en outre d’autres thématiques culturelles, sociales ou d’utilité publique en versant une part de son bénéfice à la Fondation du Jubilé et au Fonds de donations.

Conviction, indépendance et solidité financière, telles sont les bases de notre fort engagement. La Mobilière Suisse Société Coopérative est largement dotée en fonds propres. Ses fonds étrangers sont constitués pour l’essentiel du Fonds d’excédents, qui est mis à contribution par exemple pour soutenir des projets de prévention, financer des chaires universitaires ou promouvoir l’innovation. Comme le montre le graphique, près de 45% des ressources du Fonds d’excédents sont affectés à des thématiques concrètes.

Financement des investissements

En 2018, la Mobilière Suisse Société Coopérative a perçu de sa filiale, la ­Mobilière Suisse Société Holding SA, un dividende de 25,0 millions de CHF, qui lui permet d’investir dans des tableaux et d’autres objets d’art. Durant l’année sous revue, elle a consacré à ces acquisitions un montant de CHF 613421. Elle n’a pas fait d’autres investissements. La Coopérative s’engage en outre en faveur de thématiques sociales et sociétales, comme mentionné ci-avant.

Évaluation des risques

Sauf dispositions contraires inscrites dans la loi ou dans les statuts ou le règlement d’organisation de la Coopérative, la gestion de la Coopérative est déléguée à la Mobilière Suisse Holding SA. Ainsi, les décisions stratégiques sur les questions de positionnement appartiennent certes au Conseil d’administration de la Coopérative, mais la conduite et la mise en œuvre opérationnelle des activités qui en découlent sont déléguées à la Holding. Les tâches de conduite du Groupe, autrement dit des sociétés chapeautées par la Holding, y compris le positionnement de la Mobilière en tant que groupe d’assurance, sont aussi du ressort de la Holding. De plus, par la mise en œuvre de la gestion des risques à l’échelle de l’entreprise et du système de contrôle interne, le Conseil d’administration de la Holding assume la responsabilité suprême de la gestion des risques de l’ensemble du groupe d’assurance.

La Coopérative est exposée à un risque stratégique, dans la mesure où le Conseil d’administration de la Holding pourrait en assurer la gestion de façon non conforme au but statutaire. Pour parer à une telle éventualité, le Conseil d’administration de la Coopérative – auquel il appartient d’exercer les droits d’actionnaire de la Coopérative lors de l’Assemblée générale de la Holding – doit choisir les membres du Conseil d’administration de la Holding avec toute la diligence requise, leur donner les instructions nécessaires et remplir ses obligations de contrôle et de surveillance. Pour préparer ses décisions d’élection, le Conseil d’administration de la Coopérative est assisté par le Comité de gouvernance. La Coopérative est également exposée à des risques de marché, autrement dit de perte de valeur de sa participation dans la Holding et de son prêt à cette dernière. C’est pourquoi le Conseil d’administration de la Coopérative est régulièrement tenu informé de la marche des affaires du groupe d’assurance. Il vérifie en outre, lors de l’approbation des comptes consolidés de la Holding, que les coopérateurs – en leur qualité de preneurs d’assurance de la Mobilière Suisse Société d’assurances SA – bénéficient d’une participation appropriée au résultat.

Enfin, la Coopérative est exposée à des risques stratégiques et de réputation découlant de son positionnement auprès du public suisse. Pour se prémunir contre ces risques, le Comité de positionnement analyse en profondeur les thématiques de positionnement retenues, prépare en conséquence les décisions stratégiques de fond du Conseil d’administration et surveille la mise en œuvre des mesures de positionnement adoptées. Le Comité de positionnement et le Conseil d’administration de la Coopérative sont informés des activités de positionnement par la voie de rapports semestriels.

Changements dans la conduite

Étant donné que la gestion de la Coopérative tout comme les tâches de conduite du Groupe sont déléguées à la Mobilière Suisse Holding SA, il n’existe, au niveau de la Coopérative, ni comité de direction ni cadres dirigeants ou collaborateurs. Au sein du Conseil d’administration, les changements suivants sont intervenus durant l’exercice sous revue: Luc Meylan, Peter Müller, Wilfred Pierre Stoecklin, Andreas von Sprecher et Benedikt Weibel ont quitté le Conseil d’administration lors de l’Assemblée des délégués du 25 mai 2018. Ont été élus au Conseil d’administration pour un mandat de trois ans: Beat Brechbühl (docteur en droit, LL. M., associé de Kellerhals Carrard, Wabern), Pascale Bruderer Wyss (ès lettres, con­seillère aux États, conseillère d’entreprises, Nussbaumen), Gabriele Eick (propriétaire de Executive Communications, conseil aux entreprises en communication et marketing synchronisés, Francfort-sur-le-Main) et Jürg Stöckli (responsable de CFF Immobilier jusqu’à fin 2018, Lanzenhäusern).

Activités de recherche et développement

Notre volonté est de comprendre les interactions entre les choses et d’appréhender les défis futurs de notre société. C’est pourquoi la Mobilière s’engage auprès de l’Université de Berne, de l’EPFL et de l’EPFZ en finançant des chaires et des laboratoires dont les recherches sont axées sur la climatologie, la vie dans les villes et l’analyse de données.

Événements exceptionnels

Il n’y a pas eu d’événements exceptionnels durant l’exercice sous revue.

Perspectives

La Mobilière Suisse Société Coopérative est la propriétaire unique de la Mobilière Suisse Holding SA. Ses actifs sont constitués pour l’essentiel de sa participation dans la Holding et de son prêt de 150 MCHF à cette dernière. Aucun changement n’est envisagé. Le dividende annuel est de 25,0 MCHF. Ce montant permet de maintenir le Fonds d’excédents à un niveau stable et de financer ainsi de nouvelles activités de positionnement. Le succès des activités de la Holding est une condition indispensable pour garantir la vitalité et l’évolution positive et durable de la Coopérative.