La Mobilière poursuit sa croissance durable au premier semestre 2018

Jeudi, 13. Septembre 2018

La Mobilière marche toujours d’un pas solide sur le chemin de la croissance. Afin d’accélérer sa transition numérique et d’assurer pour les années à venir une croissance supérieure à celle du marché, elle investit un montant supplémentaire de 250 millions de francs. Au premier semestre, le volume des primes a augmenté de 1,4%. En s’inscrivant à 4,6%, la hausse des primes dans les affaires non-vie a même été supérieure à celle de l’exercice précédent, sur une base comparable. Durant ce semestre également, la Mobilière a une nouvelle fois affiché une croissance largement supérieure à celle du marché de l’assurance. Dans les affaires vie, le volume des primes en prévoyance privée a connu une évolution réjouissante. En prévoyance professionnelle, par contre, les recettes de primes ont fortement diminué par rapport à l’exercice précédent.

Le Groupe Mobilière a réalisé au premier semestre un bénéfice consolidé de 264,7 millions de francs (exercice précédent: 258,3 millions). Le résultat après impôts s’élève à 242,1 millions de francs (exercice précédent: 233,6 millions) dans le secteur non-vie et à 22,7 millions (exercice précédent: 24,7 millions) dans le secteur vie. Les opérations financières ont contribué au résultat semestriel du Groupe à hauteur de 200,6 millions de francs (exercice précédent: 217,3 millions). Le taux de rendement des placements est de 1,2% (exercice précédent: 1,3%).

Fin juin 2018, le volume des primes du Groupe Mobilière atteignait près de 2,648 milliards de francs, dont 2,162 milliards provenant du secteur non-vie et 485,7 millions du secteur vie.

Par rapport à fin 2017, les fonds propres consolidés ont diminué de 45,1 millions de francs pour atteindre 4,790 milliards. Alors que le résultat semestriel a eu des effets positifs sur les fonds propres, l’utilisation du bénéfice – en particulier l’attribution de 190 millions de francs au Fonds d’excédents de la Mobilière Suisse Société d’assurances SA pour l’octroi futur de réductions de primes à bien plaire aux assurés – et la diminution des réserves de réévaluation expliquent ce recul net.

La Mobilière fait participer ses clients à son succès

«Je suis heureux que nous ayons pu poursuivre au premier semestre 2018 notre croissance rentable supérieure à celle du marché, déclare le CEO Markus Hongler. Nous faisons vivre les valeurs fondamentales de la Coopérative et récompensons une nouvelle fois nos assurés pour leur fidélité et leur confiance. Depuis la mi-2018, les automobilistes et les PME bénéficient pendant un an d’un rabais de 10% sur leurs primes d’assurance véhicules ou entreprise. Près de 160 millions de francs seront ainsi reversés à nos clients.»

Affaires non-vie: croissance à nouveau supérieure à celle de l’exercice précédent

Dans le secteur non-vie, le volume des primes au premier semestre 2018 a augmenté de 4,6% (valeur comparable de l’exercice précédent: 4,2%) pour s’établir à 2,162 milliards de francs. Cette évolution réjouissante montre clairement que la Mobilière a réussi à renforcer encore davantage sa position déjà solide sur le marché. Ce résultat dépasse une nouvelle fois largement la croissance moyenne du marché de 1,6%. Comme ce fut le cas lors de l’exercice précédent, les nouvelles affaires ont été le principal vecteur de croissance. Sur les six premiers mois de l’année 2017, la Mobilière a enregistré une croissance globale de 6,3%. Celle-ci reposait toutefois pour un tiers sur les affaires de garantie locative de SC, SwissCaution SA – une société acquise à l’automne 2016 – qui apparaissent pour la première fois dans les chiffres.

Tous les secteurs d’affaires stratégiques ont contribué à la hausse du volume des primes. Dans le segment des particuliers, ce sont avant tout les assurances ménage qui ont fortement progressé par rapport à l’exercice précédent. L’évolution des assurances protection juridique et garantie de loyer est globalement comparable à celle du premier semestre 2017. La croissance des assurances véhicules à moteur a ralenti sous l’effet de la forte pression concurrentielle qui règne dans le secteur d’affaires Mobilité. Dans les affaires Entreprises, les assurances de personnes ont de nouveau affiché un fort taux de croissance. Les affaires avec les moyennes et grandes entreprises ont elles aussi évolué positivement. Dans un environnement très concurrentiel, la croissance des assurances entreprises pour PME a de nouveau été largement supérieure à celle du marché et n’a été que légèrement inférieure à la valeur de l’exercice précédent.

Le taux de frais a progressé de 24,8% à 25,7% en raison de la hausse des coûts administratifs. Le ratio combiné a légèrement augmenté, passant de 89,7% à 89,9%. Le résultat technique est en légère hausse par rapport à 2017.

Affaires vie: forte croissance en prévoyance privée

En raison de l’évolution observée dans la prévoyance professionnelle, le volume des primes dans le secteur vie a diminué au total de 10,7% par rapport à l’exercice précédent pour s’établir à 485,7 millions de francs.

En prévoyance privée, la croissance a atteint pas moins de 10,4%. Elle est attribuable principale­ment aux deux nouveaux produits de prévoyance lancés à l’automne 2017. En optant pour l’«assurance épargne évolutive», les assurés ont la possibilité de choisir librement entre garantie et parts de fonds, non seulement lors de la conclusion, mais aussi pendant la durée du contrat. Avec le «plan de versement», la Mobilière propose une solution de prévoyance sans risques biométriques et sans examen médical permettant de garantir une couverture financière au moment de la retraite. Au premier semestre, les affaires à primes annuelles ont progressé de 4,3%, un taux nettement supérieur à celui de la croissance du marché (-0,2%). Le volume global des primes dans les assurances risque s’est pratiquement maintenu au niveau de 2017.

En prévoyance professionnelle, les affaires à primes annuelles ont comme prévu accusé un recul. Celui-ci s’explique notamment par le fait que plus de la moitié des primes annuelles concernent actuellement des solutions nettes qui incluent déjà les participations aux excédents, d’où des primes plus basses. Par rapport à l’exercice précédent, le volume des primes uniques a nettement diminué du fait de la baisse du nombre de rentes d’invalidité reprises et des rachats de rentes de vieillesse.

En prévoyance privée, la Mobilière continue de se concentrer sur les affaires à primes périodiques, le développement de nouveaux produits de prévoyance innovants et le renforcement de sa position de leader sur le marché des assurances vie risque. En prévoyance professionnelle, la Mobilière entend préserver sa solide position dans le secteur de la réassurance risque.

Au cours des six premiers mois, les prestations en cas de décès ont diminué, tant en prévoyance privée qu’en prévoyance professionnelle. En revanche, les prestations pour invalidité ont augmenté, aussi bien dans le segment des particuliers que dans celui des affaires collectives. La prévoyance privée et la prévoyance professionnelle ont toutes deux contribué à l’amélioration du résultat technique, en hausse de 31,2 millions de francs. Le taux de frais a progressé, passant de 14,3% à 16,9%.

Résultat des placements: les incertitudes politiques dominent l’actualité sur les marchés financiers

La crainte d’un conflit commercial et la progression de l’inflation ont créé des turbulences aux Bourses d’actions, d’où la performance légèrement négative des valeurs réelles. Sur fond de hausse des taux d’intérêt, les valeurs nominales n’ont elles non plus guère généré de rendement. À cela s’ajoute la dépréciation de l’or par rapport à l’exercice précédent. Dans ce contexte tendu, le résultat financier de la Mobilière au premier semestre 2018 s’est révélé positif, contribuant au résultat semestriel à hauteur de 200,6 millions de francs (exercice précédent: 217,3 millions). Cela s’explique notamment par les revenus courants de l’immobilier et des valeurs nominales ainsi que par les versements de dividendes d’actions et les bénéfices d’aliénation (en particulier des actions et des fonds en actions). Les actifs immobilisés ont augmenté de 2,3% pour atteindre 18,680 milliards de francs. Basé sur la valeur comptable moyenne des placements, le rendement des placements s’est élevé à 1,2%. La performance1 est de -0,26% (exercice précédent: 1,7%).

La Mobilière investit massivement dans les nouvelles technologies

Depuis plus de dix ans, la Mobilière affiche une croissance supérieure à la moyenne du marché. Sur les cinq prochaines années, elle investira un montant de 250 millions de francs, afin d’assurer le maintien d’une croissance future supérieure à celle du marché et d’accélérer sa transition numérique. Cet investissement permettra de développer plus rapidement de nouveaux produits et services compétitifs et d’accélérer le remplacement de systèmes obsolètes. En corollaire, la Mobilière créera quelque 150 nouveaux postes à temps plein d’ici à fin 2019. Destinés principalement à des développeurs de logiciels, des spécialistes data et des business analystes partout en Suisse, ces emplois constituent des défis professionnels passionnants.

Le Groupe Mobilière

En Suisse, un ménage sur trois est assuré à la Mobilière. Au 31 décembre 2017, les recettes de primes totales de l’assureur toutes branches s’élevaient à 3,775 milliards de francs. Pas moins de 79 agences générales entrepreneuriales possédant leur propre service des sinistres offrent des prestations de proximité à désormais plus de 2 millions de clients sur près de 160 sites. La Mobilière Suisse Société d’assurances SA est domiciliée à Berne et la Mobilière Suisse Société d’assurances sur la vie SA, à Nyon. Font en outre partie du Groupe: Mobilière Suisse Asset Management SA, Mobilière Suisse Services SA, Protekta Assurance de protection juridique SA, Protekta Conseils-Risques SA, Mobi24 Call-Service-Center SA et XpertCenter SA, ayant toutes leur siège à Berne, ainsi que Trianon SA, ayant son siège à Renens, SC, SwissCaution SA, ayant son siège à Bussigny et bexio AG, ayant son siège à Rapperswil.

La Mobilière emploie plus de 5000 collaborateurs en Suisse et au Liechtenstein et y propose 342 places d’apprentissage. Fondée en 1826 en tant que coopérative, elle est la plus ancienne société d’assurances privée de Suisse et n’a jamais changé de forme juridique.