La Mobilière poursuit sa croissance

Mardi, 9. Avril 2019

En 2018, avec un bénéfice consolidé de 443,5 millions de CHF, la Mobilière a de nouveau réalisé un excellent résultat. Le Groupe a poursuivi sa croissance, renforçant encore sa position sur le marché.

Durant l’exercice sous revue, la Mobilière a continué à appliquer sa stratégie de croissance avec succès, consolidant encore sa position sur le marché. Ce succès constant repose sur son bon positionnement sur le marché et sur la qualité de son organisation de distribution, qui s’appuie sur un réseau de 79 agences générales présentes sur plus de 160 sites dans tout le pays, où elles garantissent à chaque client un suivi personnalisé de proximité.

Résultat global

S’élevant à 443,5 millions de CHF (exercice précédent: 440,5 millions), le bénéfice consolidé de la Mobilière est de nouveau excellent. Il s’explique principalement par l’amélioration du résultat technique, qui est passé de 145,2 millions de CHF à 255,3 millions. Le résultat financier a par contre sensiblement reculé, en raison de la chute des cours sur les marchés d’actions.

Fonds propres et bilan

Les fonds propres consolidés ont diminué de 55,3 millions de CHF pour s’établir à 4,780 milliards. Ce léger recul est imputable non seulement à l’utilisation du bénéfice (attribution au Fonds d’excédents de 190,0 millions de CHF et versement d’un dividende de 25,0 millions de CHF à la Coopérative), mais aussi à la diminution des réserves de réévaluation enregistrée par rapport à l’exercice précédent en raison de l’évolution des marchés d’actions, ainsi qu’à la compensation du goodwill opérée en relation avec les acquisitions. Le rendement des fonds propres a atteint 9,2% (exercice précédent: 9,6%). Pour toutes les sociétés d’assurances du Groupe, les fonds propres éligibles sont de loin supérieurs à ceux exigés. La capacité de risque déterminée selon le Test suisse de solvabilité (SST) montre que les différentes sociétés du Groupe Mobilière, ainsi que le Groupe lui-même, affichent de confortables taux de couverture. Calculé selon un modèle interne conforme aux principes du SST et approuvé par la FINMA, le quotient de solvabilité du Groupe est de 594%.

La somme du bilan a augmenté à 18,935 milliards de CHF (exercice précédent: 18,896 milliards). Près de 40% des placements – soit 7,168 milliards de CHF (exercice précédent: 7,293 milliards) – étaient constitués de titres à revenu fixe. Ces titres sont évalués au coût amorti. Les placements en actions et en parts de fonds ont diminué de 6,0% pour s’établir à 3,541 milliards de CHF (exercice précédent: 3,768 milliards). Conformément à la pratique habituelle, les provisions techniques ont été évaluées avec prudence.

Affaires non-vie

La Mobilière a non seulement consolidé sa position dans le peloton de tête des assureurs non-vie, augmentant sa part de marché de 0,4 point de pourcentage à 19,5%, mais également conservé son rang de leader de l’assurance de choses, avec une part de marché de 29,6%, stable par rapport à l’exercice précédent. Ses parts de marché ont en outre progressé dans les assurances responsabilité civile (19,7%) et véhicules à moteur (16,7%).

Le volume des primes s’est accru de 3,7% pour atteindre 3,070 milliards de CHF (exercice précédent: 2,961 milliards), franchissant pour la première fois la barre des 3 milliards. Ce résultat s’explique principalement par les nouvelles affaires, qui ont de nouveau sensiblement augmenté par rapport à l’exercice précédent. La Mobilière affiche ainsi en 2018 également une croissance nettement supérieure à celle du marché non-vie dans son ensemble, qui est de 1,8%, selon l’ASA. La croissance de 4,8% enregistrée l’exercice précédent était due au fait que les recettes de primes de SC, SwissCaution SA – acquise en automne 2016 – étaient comptabilisées pour la première fois sur un exercice complet. Abstraction faite de cet effet d’acquisition, la croissance purement organique se chiffrait à 3,3%. En recul de 2,5 points de pourcentage par rapport à l’exercice précédent, la charge de sinistres s’est établie à 60,7%. Le ratio sinistres à primes est inférieur à celui de l’exercice précédent, ainsi qu’à la moyenne des dix derniers exercices. Se montant à 314,8 millions de CHF, le résultat technique a fortement progressé par rapport à l’exercice précédent (257,9 millions). Le taux de frais a quant à lui augmenté à 27,0% (exercice précédent: 26,3%), ce qui s’explique par notre politique d’investissement. Le ratio combiné s’est amélioré de 1,7 point de pourcentage, passant ainsi à 89,1%.

Environ 57% de la croissance des affaires non-vie est à mettre au crédit du segment des entreprises, assurances de personnes incluses. Dans le segment des particuliers, ce sont les assurances mobilité et ménage qui ont le plus contribué à l’augmentation du volume des primes.

Affaires vie

En prévoyance professionnelle, nous sommes restés un acteur majeur de la réassurance des risques d’institutions de prévoyance, sur un marché pourtant très disputé. Dans les affaires vie individuelles, nous avons consolidé notre position de leader de l’assurance risque décès, avec une part de marché d’environ 25%. En prévoyance privée, la Mobilière a continué de se focaliser sur son offre d’assurances risques, ainsi que sur les assurances d’épargne à primes périodiques. En prévoyance professionnelle, le volume des primes annuelles a diminué par rapport à l’exercice précédent, tout comme celui des primes uniques.

En raison de l’évolution des affaires de prévoyance professionnelle, les primes brutes du secteur vie ont reculé de 6,5% pour s’établir à 760,8 millions de CHF (exercice précédent: 813,3 millions). En prévoyance privée, le volume des primes a en revanche augmenté de 10,6%. Dans les affaires individuelles à primes périodiques, la Mobilière affiche une progression de 5,1%, de nouveau nettement supérieure à la croissance moyenne du marché, qui est de -0,2%, selon l’ASA. Dans les affaires à prime unique, ce sont surtout les affaires de capitalisation, avec le produit de prévoyance «plan de versement» lancé en automne 2017, qui ont contribué à la croissance. En prévoyance professionnelle, le volume des primes annuelles a continué à reculer, comme on s’y attendait. Celui des primes uniques s’est également inscrit à la baisse, en raison de la forte diminution, conforme à notre stratégie, des reprises de rentes d’invalidité et des rachats de rentes de vieillesse.

Le résultat technique s’est amélioré, passant de -112,7 millions de CHF à -59,5 millions. Il inclut les participations aux excédents versées aux assurés, d’un montant de 30,4 millions de CHF (exercice précédent: 35,4 millions). Le taux de frais pour compte propre a augmenté à 16,8% (exercice précédent: 15,7%).

Opérations financières

Les opérations financières ont contribué au résultat à hauteur de 240,8 millions de CHF (exercice précédent: 336,6 millions). Le résultat financier a subi le contrecoup de l’évolution défavorable des marchés financiers, en particulier des fortes turbulences qui les ont secoués vers la fin de l’exercice.

Les produits des placements se sont élevés à 495,0 millions de CHF (exercice précédent: 479,4 millions). Le bon résultat des placements repose pour l’essentiel sur les produits des titres, qui ont atteint 162,6 millions de CHF (exercice précédent: 149,0 millions), sur les produits immobiliers, se chiffrant à 82,7 millions (exercice précédent: 83,4 millions), ainsi que sur les plus-values sur ventes (surtout d’actions, de fonds en actions et, dans une moindre mesure, d’obligations) se montant à 193,0 millions (exercice précédent: 164,6 millions). Les produits des revalorisations (notamment sur organisations associées) s’élèvent à 21,1 millions de CHF (exercice précédent: 49,6 millions). Les charges des placements se sont nettement accrues pour atteindre 215,7 millions de CHF (exercice précédent: 103,6 millions). Cette hausse résulte en particulier de l’augmentation des amortissements sur placements, qui se sont montés à 113,3 millions de CHF (exercice précédent: 25,0 millions). Les pertes sur ventes ont en outre augmenté à 46,1 millions de CHF, contre 22,9 millions l’exercice précédent. Au final, les placements ont contribué au résultat financier à hauteur de 279,3 millions de CHF (exercice précédent: 375,8 millions). Le résultat des opérations financières correspond, pour des placements dont la valeur comptable moyenne était de 17,164 milliards de CHF, à un rendement de 1,4% (exercice précédent: 2,0%). La performance des placements s’est élevée à -0,5% (exercice précédent: 3,6%).

Principaux investissements

La Mobilière continue d’investir des sommes considérables dans divers projets. En 2018, les investissements ont atteint 126 millions de CHF. L’accent a été mis sur la poursuite du renouvellement par étapes de nos systèmes informatiques, le but étant de moderniser nos produits, nos processus clés et nos points de contact numériques, dans les secteurs aussi bien non-vie que vie. Après la mise en service réussie du nouveau système de traitement des sinistres l’exercice précédent, la Mobilière s’est attelée en 2018 à un autre grand projet, à savoir le renouvellement des systèmes de l’assurance de protection juridique.

Ces prochaines années, la Mobilière entend investir 250 millions de CHF en sus du budget ordinaire de son portefeuille de projets, afin d’accélérer la transformation numérique de son cœur de métier, moyennant notamment le développement de produits, de services et de processus plus compétitifs. D’ici à la fin de 2019, quelque 150 postes à plein temps seront créés pour des développeurs de logiciels et des analystes d’affaires et de données.

Acquisitions, participations et partenariats

En juillet 2018, la Mobilière a acquis la société de logiciels de gestion bexio SA. Comptant plus de 20 000 clients et occupant quelque 80 collaborateurs, bexio propose aux petites entreprises, aux indépendants et aux start-up des logiciels de gestion basés sur le cloud dans les domaines de la comptabilité et de la facturation. Grâce à cette acquisition, la Mobilière dispose d’un nouveau savoir-faire en matière de numérisation et peut développer des synergies avec des domaines proches de l’assurance. Elle est en outre à même, dans le segment des PME, de rendre ses produits accessibles à de nouveaux clients potentiels et de proposer des services supplémentaires aux clients existants. bexio prévoit de renforcer sa présence sur le marché suisse romand.

Durant l’exercice sous revue, la Mobilière a créé la plateforme Credit Exchange, en partenariat avec Swisscom, le groupe Vaudoise Assurances et Clientis Zürcher Regionalbank. Chaque partenaire détient une participation de 25%. Credit Exchange est une bourse B2B pour crédits hypothécaires, où les demandes d’hypothèques des clients sont comparées en quelques secondes avec les offres des établissements de crédit suisses. La Mobilière peut ainsi immédiatement soumettre aux demandeurs l’offre de financement qui leur convient le mieux et soigner dans le même temps son bien le plus précieux: le contact direct avec les clients. Trois agences générales ont inauguré la distribution d’hypothèques sur la nouvelle plateforme début octobre 2018. Le déploiement de cette offre dans toute la Suisse a lieu progressivement. À la suite du lancement de Credit Exchange, la coopération «family-net» avec la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) s’est achevée fin 2018.

Établi en 2017, notre partenariat de distribution avec la Poste en matière d’intermédiation d’assurances non-vie pour particuliers fonctionne très bien. Le nombre d’affaires conclues par ce canal dépasse déjà les 10 000. Début 2019, cette collaboration a été étendue et vise désormais aussi les PME.

Depuis novembre 2018, la Mobilière collabore avec Chubb pour proposer des solutions d’assurance internationales aux moyennes et grandes entreprises ayant leur siège en Suisse et disposant de succursales à l’étranger. Ce nouveau partenaire est l’un des leaders mondiaux de l’assurance industrielle cotés en bourse.

La Mobilière fait de nouveau participer ses clients à son succès

De juillet 2018 à juin 2019, tous les clients de la Mobilière ayant souscrit une assurance véhicules à moteur ou une assurance entreprise bénéficient d’une réduction de prime de 10%. À partir du milieu de 2019, ce seront les clients des assurances ménage et bâtiment qui profiteront de réductions de primes de 20% pendant un an, pour une somme qui avoisinera de nouveau les 160 millions de CHF. Au cours des dix dernières années, la Mobilière a fait participer ses assurés non-vie à la bonne marche de ses affaires en leur ristournant plus de 1,4 milliard de CHF provenant du Fonds d’excédents.

Protection contre les dangers naturels

Depuis 2006, la Mobilière soutient des projets de recherche sur les dangers naturels ainsi que des mesures de prévention de ces dangers dans toute la Suisse. À ce jour, elle a cofinancé 130 projets de prévention au total, pour un budget de plus de 35 millions de CHF. La réalisation de ces projets a permis d’assurer la protection de quelque 8000 personnes dans près de 4000 foyers, ainsi que de 5000 bâtiments et 1300 entreprises.

Engagements en faveur de la collectivité

Tradition coopérative oblige, la Mobilière place son action sous le signe du sens des responsabilités et de la durabilité depuis sa création en 1826. En tant qu’entreprise indépendante et financièrement très solide, la Mobilière peut emprunter des chemins qui lui sont propres en matière de responsabilité sociétale et entrepreneuriale, et s’engager sous les formes les plus diverses, toujours en accord avec les principes de la coopérative. La façon dont la Mobilière a assumé ces responsabilités en 2018 est présentée en détail dans le rapport sur le développement durable. Ce dernier fait partie intégrante du rapport de gestion et a été établi conformément aux normes GRI, option de conformité essentielle (core option).

Pour de plus amples informations, voir sous mobiliere.ch/rapportannuel

Le Groupe Mobilière

En Suisse, un ménage sur trois est assuré à la Mobilière. Au 31 décembre 2018, les recettes de primes totales de l’assureur toutes branches s’élevaient à 3,831 milliards de francs. Pas moins de 79 agences générales entrepreneuriales possédant leur propre service des sinistres offrent des prestations de proximité à plus de 2 millions de clients sur près de 160 sites.
La Mobilière Suisse Société d’assurances SA est domiciliée à Berne et la Mobilière Suisse Société d’assurances sur la vie SA, à Nyon. Font en outre partie du Groupe: Mobilière Suisse Asset Management SA, Mobilière Suisse Services SA, Protekta Assurance de protection juri­dique SA, Protekta Conseils-Risques SA, Mobi24 Call-Service-Center SA et XpertCenter SA, toutes domiciliées à Berne, ainsi que Trianon SA, domiciliée à Renens, SC, SwissCaution SA, à Bussigny, et bexio SA, à Rapperswil.

La Mobilière emploie quelque 5400 collaborateurs en Suisse et au Liechtenstein et y propose 345 places d’apprentissage. Fondée en 1826 en tant que coopérative, elle est la plus ancienne société d’assurances privée de Suisse et n’a jamais changé de forme juridique.