Kunstwerk Passages

Passages – Elisa Larvego et Ishita Chakraborty

À quoi ressemble notre solidarité? Sommes-nous solidaires uniquement avec des personnes partageant les mêmes idées que nous? Ou aussi avec des personnes qui vivent et pensent différemment? Une chose est sûre: la solidarité est essentielle dans une société. Le terme est aujourd’hui d’actualité, que ce soit d’un point de vue politique ou en lien avec la pandémie de Covid-19 ou la migration. 

Il est par exemple intéressant de voir des groupes sociaux généralement considérés comme n’ayant pas besoin d’aide se retrouver dans une situation de crise et dépendre de la solidarité d’autrui. Et souvent, on trouve de la solidarité là où on s’y attend le moins. L’exposition Passages explore cette forme de solidarité qui naît dans les régions frontières ou aux conditions extrêmes.

Elisa Larvego et Ishita Chakraborty se penchent sur la thématique à travers différentes pratiques artistiques. Sur notre site de Direction de Nyon, nous exposons les œuvres des deux artistes sous forme de dialogue.

Dans son travail photographique et cinématographique, Elisa Larvego (*1984 à Carouge, vit et travaille à Genève) s’intéresse au lien entre les lieux et les personnes, en particulier les groupes marginalisés et les régions périphériques, telles que les localités frontières. Elle étudie les relations entre les bénévoles, les activistes et les réfugiés et y découvre une grande solidarité. Sur le site de Direction de la Mobilière à Nyon, nous exposons son travail vidéo Des allers vers ainsi que des œuvres photographiques.

Ishita Chakraborty (*1989 au Bengale-Occidental, Inde, vit et travaille à Zurich et au Bengale-Occidental) expose notamment son œuvre d’art subtile Mute tongue, une piste sonore sculptée en céramique qui reproduit des séquences du témoignage de Farid, un migrant afghan à la recherche du paradis. La fragilité de ce travail reflète une sensibilité et une profonde solidarité avec les personnes négligées par la société. Ishita Chakraborty explore ce thème à travers divers médias, notamment la peinture, les installations, le dessin, la poésie et le son. Elle a été nominée pour le Prix Mobilière 2024.

Conçue en collaboration avec le Festival international du film documentaire Visions du Réel, l’exposition est accompagnée d’un programme varié tout au long de l’année.