Skyline und Pflanzen

Art et développement durable vol. 15: Monica Ursina Jaeger

Du 4 mai au 15 septembre 2022

La 15e édition de notre série d’expositions «Art et développement durable» est consacrée à Monica Ursina Jäger (née en 1974 à Thalwil). Partageant sa vie entre Londres et Zurich, elle a déjà présenté son travail dans de nombreuses expositions personnelles et collectives du monde entier et ses œuvres figurent dans des collections renommées. Dans son exposition «Shared Horizon», Monica Ursina Jäger se concentre sur les relations entre nature et civilisation. Au travers de ses vidéos, collages, dessins et autres objets, elle crée un espace d’écho immersif à nos questions sur nos modes de vie.

Note importante: La Mobilière répond à l’appel de la Confédération à économiser de l’électricité et a mis en œuvre des mesures à cet effet le 5 septembre dernier. Ainsi, l’éclairage et les vidéos de l’exposition de Monica Ursina Jäger ont notamment été désactivés. Le concept curatorial ne pouvant dès lors plus être respecté, cette exposition a été clôturée plus tôt que prévu.

Les œuvres de Monica Ursina Jäger gravitent autour des thématiques actuelles du développement durable. Au cœur de sa création: des thèmes récurrents, symptomatiques de ce que l’on appelle l’anthropocène  – à savoir notre ère, celle où l’être humain est devenu le principal facteur affectant les processus biologiques, géologiques et atmosphériques. Cette «ère du pétrole», comme elle est parfois appelée, reflète un rôle nouveau de l’individu et de l’humanité tout entière. Il est en effet prouvé que c’est l’être humain qui a provoqué le changement climatique et perturbé l’équilibre écologique de la terre.

begrünte Hochhäuser

Monica Ursina Jäger s’intéresse à la relation entre l’homme et la nature, mais aussi au lien entre l’art et la recherche. Ce sont surtout les sujets environnementaux qui sont au cœur de ses préoccupations. Pourtant, au mot «environnement», elle préfère celui «d’espaces de vie», car elle focalise son travail sur les transitions fluides entre les différents milieux de vie. L'artiste recherche également des transitions fluides entre la production du savoir artistique et celle du savoir scientifique. Depuis 2016, elle travaille en tant qu’artiste à l’Institut de l’environnement et des ressources naturelles (Institut für Umwelt und Natürliche Ressourcen, IUNR) de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Au sein d’une équipe transdisciplinaire, elle développe de nouvelles formes de dialogue entre les pratiques artistiques et la recherche scientifique. Elle intègre régulièrement les expériences tirées de cette collaboration dans ses œuvres.

Nature et civilisation constituent le thème conducteur de l’exposition, dont le titre «Shared Horizon» (Horizon partagé) fait allusion à notre responsabilité collective face à l’avenir. Autrement dit: on y parle de résilience, de la «capacité de résistance» dont l’être humain et la nature devront faire preuve pour continuer à exister dans un avenir plus lointain. Cette question intéresse Monica Ursina Jäger aussi bien personnellement qu’en tant qu’artiste. Dans cette exposition, son but est de créer des espaces attentionnels, dans lesquels des questions liées à un avenir durable sont posées, tantôt directement, tantôt indirectement.

Blätter auf einer Oberfläche

Une étude approfondie du travail de Monica Ursina Jäger montre clairement que l’artiste joue sur des contextes complexes, mais plus encore sur des émotions. L’originalité de ses œuvres, en particulier de ses vidéos, réside dans l’atmosphère poignante qui s’en dégage. Dans ses vidéos, ce sont aussi les compositions sonores de Michael Bucher qui, associées aux images, exercent une attraction magique, quasi fantasmagorique. Les œuvres de Monica Ursina Jäger captent l’attention, donnent des impulsions, transmettent du savoir, des émotions. Elles incitent à vouloir en apprendre et en savoir plus.