Sur les pas de Stéphane Progin

Le passage de la Direction à l’agence générale de Neuchâtel s’est fait tout naturellement pour ce Fribourgeois de 50 ans. Car, quel que soit le lieu, l’esprit et les valeurs Mobilière restent les mêmes. Récit.  

Niché au 4e étage, le bureau de l’agent général surplombe une place animée. Où que l’on porte son regard, le bleu du lac et du ciel côtoie la pierre jaune de Hauterive. Une atmosphère chaleureuse s’en dégage, à l’image de Stéphane Progin, le visage de la Mobilière à Neuchâtel depuis plus d’une année. 

La curiosité, un atout

N’est-ce pas un peu atypique de passer de la Direction à une AG, surtout lorsqu’on vient des sinistres? «Oui, bien sûr, répond Stéphane Progin, mais cela correspond à mon tempérament. Je suis ouvert aux changements, curieux et positif, donc je suis à ma place ici. Mon expérience à la tête des sinistres Choses Ouest constitue un véritable atout. Elle m’apporte structure et rigueur. J’ai besoin de comprendre les rouages, à tous les niveaux. D’ailleurs, les visites chez les clients durent toujours plus longtemps que prévu!»

Les six premiers mois ont été principalement dédiés à l’observation. Puis est venu le temps des décisions. Car, selon Stéphane Progin, les changements doivent être mis en œuvre rapidement. Un exemple? Il a engagé la première femme conseillère en assurances. Une seconde collègue suivra prochainement, à temps partiel. 

Un rythme soutenu

Le rythme est soutenu depuis son arrivée à Neuchâtel et il ne va guère ralentir. Il s’en explique: «Dans tous les sens du terme, le potentiel est énorme et nos objectifs de développement sont ambitieux. Il nous appartient de travailler sur deux axes: le facteur humain et l’organisation de l’agence.» Stéphane Progin ressemble quelque peu à un équilibriste devant maintenir la vitesse et la trajectoire. 

La formation, son credo

L’agent général a toujours œuvré activement pour le développement des formations dans la branche de l’assurance. À ce titre, il siège au comité central de la Société suisse des employés de commerce en plus de son mandat de président de l’IRFA (Institut Romand de Formation en Assurances). Pour lui, la formation continue est essentielle: «Le supérieur hiérarchique a une obligation morale d’employabilité envers ses collaborateurs. Qu’on ne vienne pas me dire que la formation est du temps perdu! Bien au contraire, il s’agit d’un investissement.»

Toujours à l’écoute, Stéphane Progin accompagne et motive ses équipes. Soucieux de former la relève, il est particulièrement attentif aux jeunes. «Je prends le temps de m’intéresser aux gens, j’aime les mettre en valeur. Les jeunes, en particulier, ont besoin de trouver et de donner du sens à leur travail. Et puis, l’humain et ses compétences, ce sont des éléments qui démarquent la Mobilière de ses concurrents.»

Le rôle formateur des AG, important aux yeux de Stéphane Progin, est un engagement concret à Neuchâtel: l’AG propose une nouvelle place d’apprentissage chaque année. 

Un changement qui n’en est pas un!

Le lieu de travail et les collègues sont certes nouveaux. Sinon, pour notre agent général, rien n’a changé. «Mon approche, ma façon d’aborder les choses sont restées identiques. La cohérence, des paroles aux actes, est une valeur essentielle. Je reste loyal envers la Mobilière. Où que l’on soit, nous travaillons tous pour la même entreprise. Nous sommes une Mobilière.»

Pour l’avenir, Stéphane Progin souhaite tout de même un changement: de nouveaux bureaux plus adaptés au monde du travail actuel et favorisant l’esprit d’équipe. 

Stéphane Progin in Neuenburg

Neuchâtel représente un point d’ancrage logique pour Stéphane Progin, fort de son expérience et des valeurs Mobilière.