Vie en colocation: comment s’assurer?

Comment bien s’assurer pour la vie en colocation?

Quitter le nid familial et voler de ses propres ailes... Pour beaucoup de jeunes adultes, il s’agit d’un grand pas vers l’indépendance. Mais cette liberté s’accompagne aussi d’obligations, surtout lorsque l’on emménage dans une colocation.

Quiconque vit en colocation se pose forcément des questions sur les assurances nécessaires. Dois-je disposer de ma propre police ou alors une seule police pour toute la colocation suffit-elle? Que se passe-t-il en cas de vol? Il vaut la peine de clarifier les responsabilités, notamment pour que l’amitié ne se transforme pas en hostilité.

Assurer ses biens

Imaginez qu’un incendie détruise les effets personnels de tous les colocataires, qu’un dégât d’eau abîme vos meubles ou qu’un cambrioleur vole votre sac à main. C’est là qu’intervient l’assurance ménage – elle couvre à la valeur à neuf tous les dommages à l’inventaire du ménage. Il est donc important de vérifier régulièrement la somme d’assurance et de l’adapter au besoin. Une seule police d’assurance suffit pour l’ensemble de la colocation.

Couverture complémentaire contre le vol

L’ordinateur portable est un bien précieux pour les étudiants, qui l’emportent souvent à l’université. S’il est volé hors du domicile, la couverture complémentaire «Vol simple hors du domicile» s’applique. Cela vaut également pour un vol de vélo ou d’équipement de ski commis dans les mêmes conditions.

Dommages causés à des tiers

L’assurance responsabilité civile privée couvre les dommages causés à des tiers ou à la propriété de tiers. Elle prend aussi en charge les dommages causés par un manque d’attention du locataire, comme une fissure dans le lavabo occasionnée par la chute d’un flacon de parfum ou un éclat sur le parquet causé par la chute d’une poêle. Attention: il est important que le nom de tous les colocataires figure dans la police d’assurance. Vérifiez en outre régulièrement que votre police reflète bien l’état actuel de votre colocation.