mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

Égalité des droits entre hommes et femmes? C’est clair!

L’égalité de traitement fait partie de la culture d’entreprise de la Mobilière

Diversité, égalité de salaires entre hommes et femmes ou flexibilité du temps de travail: la Mobilière a déjà pris de nombreuses mesures pour favoriser l’égalité de traitement. 

«L’égalité de traitement fait partie de notre culture d’entreprise», déclare Nathalie Bourquenoud, responsable Human Development. Elle explique que diversité, égalité salariale entre les sexes et flexibilité du temps de travail favorisant l’équilibre entre vie familiale et professionnelle sont aujourd’hui des principes qui vont de soi à la Mobilière. Autant de succès dont elle est particulièrement fière:

  • Égalité salariale
    Ce que le Parlement fédéral a décidé début 2019 après d’intenses négociations, la Mobilière le met en pratique depuis dix ans déjà sur une base volontaire: elle effectue des analyses pour garantir l’égalité salariale entre hommes et femmes. Les salaires qui, pour des raisons inexpliquées, étaient trop bas ont ainsi été adaptés. Aujourd’hui, l’écart salarial entre hommes et femmes n’est plus que de 2% environ à la Mobilière, soit un niveau bien en deçà du seuil de tolérance de 5% prescrit par la Confédération.
  • Diversité
    La Mobilière compte 37 nationalités différentes parmi ses collaborateurs et emploie près de 60% d’hommes et 40% de femmes sur ses sites de Direction. Aujourd’hui, sept hommes et quatre femmes travaillent directement sous les ordres du CEO Markus Hongler. Le Conseil d’administration de la Coopérative est composé pratiquement pour moitié de femmes. Quant au Conseil d’administration de la Holding, il compte un tiers de membres féminins. On note toutefois un retard à rattraper en ce qui concerne les membres de la Direction où la proportion de femmes n’est que de 19% environ. Des mesures ont d’ailleurs été prévues à ce niveau (voir ci-après).
  • Équilibre entre vie professionnelle et vie de famille
    La Mobilière se veut un employeur moderne et aide à ce titre ses collaborateurs à concilier vie professionnelle et vie de famille. Outre des places en crèche (voir ci-après), elle offre à son personnel des horaires et des modèles de travail flexibles sans contrainte de lieu, comme le télétravail, le temps partiel et le partage d’emploi, ainsi que la possibilité de prendre des congés non payés ou d’acheter des jours de congé.
  • Congés de maternité et de paternité
    Les collaboratrices de la Mobilière bénéficient d’un congé de maternité de quatre mois durant les cinq premières années de service et de cinq mois après la cinquième année de service révolue. La Mobilière accorde aux collaborateurs des sites de Direction un congé de paternité de dix jours durant les cinq premières années de service et de quinze jours dès la cinquième année de service révolue. Des jours de congé non payés peuvent aussi être pris en accord avec le supérieur hiérarchique.
  • Accueil des enfants
    La Mobilière a créé il y a 27 ans la première crèche d’entreprise privée de la ville de Berne. Elle propose aujourd’hui des places en crèche pour les enfants de ses collaborateurs des sites de Berne et de Nyon.

La Mobilière reste mobilisée
Ces dernières années, la Mobilière a fait de gros progrès en matière d’égalité de traitement. «Nous souhaitons évoluer en permanence et devenir un employeur toujours plus attrayant pour les hommes comme pour les femmes», commente Nathalie Bourquenoud. C’est ainsi qu’un groupe de travail a été constitué sous la direction de Claudia Giorgetti, responsable Développement organisation et culture, pour réfléchir à la façon de soutenir efficacement les collaboratrices afin qu’elles assument davantage de responsabilités de conduite. Car il existe encore une marge de progression parmi les membres de la Direction et les cadres ainsi qu’au sein des équipes dirigeantes: «Nous souhaitons augmenter sensiblement la part de femmes à ce niveau», ajoute Nathalie Bourquenoud. De premières mesures en ce sens devraient être présentées d’ici à la fin de l’année.