Cyrill Blülle: Posséder peu pour rester mobile

À 25 ans à peine, Cyrill Blülle change de métier pour la deuxième fois. Pour rester mobile, le futur spécialiste de douane avec brevet fédéral a choisi d’habiter une minimaison.

Rester flexible: Cyrill Blülle devant la minimaison dont il est locataire.

L’aménagement est minimaliste: ni cadres, ni photos aux murs, pas de tapis de sol, juste quelques meubles... Seule la grande horloge de deux mètres de diamètre dans l’entrée attire le regard. «Je veille à ne posséder que ce dont j’ai réellement besoin», explique Cyrill Blülle.

Le jeune homme est technologue en denrées alimentaires. Après sa formation de trois années, il effectue son service militaire en service long dans les troupes de sauvetage au grade de sous-officier. Deux années plus tard, il termine sa formation dans le commerce de détail et décroche en même temps un diplôme supérieur d’économiste. Pourtant, Cyrill Blülle ne voit pas son avenir dans le commerce de détail.

De chef de filiale à garde-frontière

Début août, l’Argovien, actuellement responsable adjoint du magasin Migros de Fislisbach (AG), a décidé de se réorienter professionnellement et de suivre la formation de spécialiste de douane avec brevet fédéral, dont il escompte de nouvelles opportunités de carrière. «Cette réorientation n’est pas une sinécure, je le sais, car le programme de formation est plutôt dense.»

D’une durée totale de 31 semaines, la formation théorique commence par un module de 7 semaines à Liestal (BL), suivi d’un engagement pratique au poste de douane de St. Jakob (Bâle), où l’élève douanier sera stationné pendant 73 semaines. Sa mission: contrôler les marchandises entrant en Suisse, vérifier que les biens importés sont correctement déclarés et déterminer les taxes d’importation.

En raison du programme de transformation globale en cours à l’Administration fédérale des douanes, Cyrill Blülle ignore ce que les prochaines années lui réservent. Cette incertitude ne l’inquiète pas, au contraire: «Plusieurs options s’offrent à moi: expert de douane, spécialisation dans un domaine ou engagement dans une autre région linguistique.»

Le futur spécialiste de douane avec brevet fédéral a grandi au col du Mutschellen (AG), à une vingtaine de kilomètres de son domicile actuel de Lenzburg. Mis à part le bêlement des moutons et le tintement de leurs clochettes, le silence y est presque absolu, ce qui n’a rien pour déplaire à Cyrill Blülle.

La recette du tri

Ne sachant pas ce que son avenir professionnel lui réserve, Cyrill Blülle doit rester flexible et mobile. Il sait que pour pouvoir changer de logement aisément, il vaut mieux posséder peu de choses. Lorsqu’il a quitté le domicile de ses parents, il n’a emporté que le strict minimum. Pour faire le tri, il a une méthode très simple: «J’examine chaque objet en me demandant si je l’ai utilisé au cours des dernières années. Si ce n’est pas le cas, j’en fais cadeau ou je m’en débarrasse.»

Avec ses 4 m de large pour 11,65 m de long, la minimaison Minergie qu’il loue convient bien à son style de vie minimaliste. Malgré sa surface habitable de 75 m 2, vue de l’extérieur, elle semble aussi étroite qu’elle l’est en réalité. «Si j’avais un vélo, je saurais pas où le ranger, la maison n’a ni cave ni débarras.»

Pour l’instant, ce logement est toutefois une excellente solution: «Dans les semaines et les mois à venir, je vais beaucoup me déplacer. Et pendant les modules de formation, je logerai toute la semaine sur le campus de l’AFD», ajoute-t-il.