mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

""
""

Cinq questions à… Thomas Kühne, CIO de la Mobilière

Pourquoi le monde agile a-t-il besoin de plus de femmes? Comment concilier carrière et famille à la Mobilière? Que pense Thomas Kühne des quotas féminins? Nous répondons ici à toutes ces questions.

Le passage au télétravail du jour au lendemain pour tous les collaborateurs de la Mobilière n’a pas suscité la panique au sein du service informatique de l’entreprise. Comment la Mobilière s’est-elle préparée à une telle situation?

Ces dernières années, la Mobilière n’a cessé d’investir dans l’informatique. Un choix payant, car nous étions parfaitement préparés. Chaque collaborateur possède un ordinateur portable doté du matériel le plus moderne et peut accéder à nos systèmes où qu’il se trouve. Nous avons pu ainsi passer au télétravail du jour au lendemain. En réagissant rapidement dès le début du confinement et en doublant notre bande passante, nous avons toujours pu garantir un débit suffisant pour accéder aux processus non critiques également.

Dans le secteur TI, les hommes sont traditionnellement beaucoup plus nombreux que les femmes. Vous mettez néanmoins un point d’honneur à promouvoir la diversité au service informatique de la Mobilière. Pourquoi est-ce si important?

Actuellement, les femmes ne représentent effectivement que 15% de l’effectif du service informatique de la Mobilière et c’est beaucoup trop peu. Chez les cadres, le pourcentage tombe même à 10%. Il faut que cela change, car, à mon sens, les équipes diverses sont un facteur de succès essentiel dans le monde agile d’aujourd’hui. Nous devons pouvoir nous mettre à la place de nos utilisateurs. Et depuis bien longtemps, ce ne sont plus tous des hommes avec un profil d’ingénieur; nos utilisateurs sont aujourd’hui des femmes pour moitié. Si nous voulons donc pouvoir répondre aux besoins des utilisateurs et utilisatrices avec nos solutions, un haut niveau de diversité est indispensable dans notre équipe de développement.

Une personne recrutée sur trois doit être une femme.
Thomas Kühne, CIO

La diversité ne se fait pas toute seule. Faut-il mettre en place un quota féminin?

Selon moi, nous ne pourrons augmenter la proportion de femmes qu’en imposant un tel quota. La société n’a jamais beaucoup évolué sur une base strictement volontaire. C’est ce qui m’a amené à introduire un quota féminin de 30% pour les nouveaux recrutements et les recrutements de remplacement au sein de mon secteur du Comité de direction. Concrètement, une personne recrutée sur trois doit être une femme au service informatique de la Mobilière. Et si nous n’en trouvons aucune, le recrutement est tout simplement stoppé.

Vous dites cela d’un ton très décidé. Mais que faire si le marché propose encore trop peu de femmes bien formées dans les métiers de l’informatique?

C’est en effet la réalité, hélas. Cela ne veut pas dire néanmoins que nous ne puissions pas atteindre notre quota. À mes yeux, c’est une question de volonté: nous devons nous donner pour objectif d’attirer à la Mobilière un maximum de femmes spécialisées en informatique à la recherche d’un emploi. Actuellement, les choses se présentent d’ailleurs plutôt bien: depuis le début de l’année, 35% de nos nouvelles recrues sont des femmes. Et nous avons mis différentes mesures en œuvre pour ce faire. Ainsi, nous proposons tous nos emplois avec un taux d’occupation situé entre 40 et 100%. Nous pouvons ainsi pourvoir aux postes vacants en partage d’emploi et rendre également ces postes attrayants pour des femmes contraintes ou désireuses de concilier carrière et vie de famille.

Nous avons besoin de plus de femmes dans un rôle de modèle à l’informatique.
Thomas Kühne, CIO

Vous avez déjà pu convaincre quelques femmes de rejoindre le service informatique de la Mobilière. Que faites-vous pour qu’elles restent?

Je voudrais que la Mobilière apparaisse comme l’un des meilleurs employeurs de Suisse en ayant dans ses rangs des femmes performantes dans les métiers de l’informatique qui puissent servir d’exemples aux jeunes filles et aux jeunes femmes intéressées. À cette fin, nous voulons utiliser un réseau spécifique de collaboratrices de l’informatique, le but étant de pouvoir anticiper leurs besoins et mieux y répondre. Par ailleurs, nous sommes en train de mettre en place un programme spécifique de mentorat et entendons entretenir des contacts plus étroits avec des réseaux externes de ce genre.

Vous êtes une spécialiste TI et à la recherche d’un nouveau défi? Posez votre candidature chez nous sans plus tarder!

Bref portrait

Thomas Kühne (50 ans) est Chief Information Officer de la Mobilière et membre du Comité de direction depuis avril 2019. Il est titulaire d’un master en informatique de l’EPF Zurich et d’un MBA de l’INSEAD, France/Singapour. De 1999 à 2001, il était, entre autres, responsable informatique pour la mission des Nations Unies au Kosovo. Après avoir occupé diverses fonctions dirigeantes auprès de Credit Suisse, UBS et Zurich Assurance, il a été, de 2014 à 2016, Chief Operating Officer (COO) de Zurich Vie Suisse et membre de la direction de Zurich Suisse. À partir de 2016, il a travaillé pour Zurich Gruppe Deutschland, dont il a été en dernier le Chief Information Officer (CIO). Thomas Kühne a deux enfants en âge de scolarité primaire et vit à Zurich avec sa famille.