mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

La Mobilière crée une assurance add-on numérique à l’étranger

La Mobilière poursuit la mise en œuvre de sa stratégie numérique et crée une entreprise Insurtech ayant son siège à Dublin. Elle souhaite ainsi exploiter dans d’autres pays européens le secteur des assurances add-on numériques. Cette approche permettra à la Mobilière de tester suffisamment tôt un modèle d’affaire d’un genre nouveau afin de développer l’entreprise et de pérenniser son succès économique.

La rapide progression de la numérisation influence durablement le comportement des consommatrices et des consommateurs, et le secteur des assurances ne fait pas exception. Les clients exigent désormais de pouvoir s’assurer au quotidien, rapidement, simplement et à court terme, par exemple lors de voyages ou pour la pratique d’activités de loisir. Une assurance add-on permet par exemple aux clients de s’assurer en voyage contre les conséquences du retard d’une correspondance.

Des prestations d’assurances entièrement numériques

La Mobilière entend participer à ce nouveau marché européen en plein essor qu’est l’assurance add-on. C’est pourquoi elle a décidé de créer une entreprise autonome à Dublin. Sous réserve de l’autorisation des autorités compétentes, après la phase de création de l’entreprise, Matthias Naumann, Senior Partner et Managing Director de longue date auprès de la société de conseil Boston Consulting Group (BCG) devrait en être le responsable opérationnel. Patrick Manley, auparavant responsable de la région EMEA chez Zurich Assurance, devrait, quant à lui, en présider l’organe de surveillance. Download

L’UE, un marché attrayant de 500 millions de consommateurs

L’entreprise devrait commencer à proposer des assurances add-on entièrement numériques et indépendantes de la marque (white-labelled) pour les entreprises partenaires et leurs produits au sein de l’UE au cours du deuxième semestre 2020. Les affaires d’assurances add-on dépendent fortement du volume de transactions, raison pour laquelle la Mobilière a choisi le marché attrayant de l’UE et son demi-milliard de consommateurs. Ce marché a en effet la taille critique pour ce modèle d’affaires, contrairement au marché suisse.

«Il est essentiel pour la Mobilière de tester suffisamment tôt de nouveaux modèles d’affaires afin de développer l’entreprise et pérenniser son succès», déclare Markus Hongler, CEO de la Mobilière. 

La nouvelle entreprise ne fait donc pas concurrence à l’étranger aux florissantes affaires de la Mobilière en Suisse, mais représente un complément d’un genre nouveau et porteur d’avenir.