La croissance de la Mobilière se renforce

Jeudi, 6. Avril 2017

Avec un bénéfice consolidé de 439,5 millions de francs, le Groupe Mobilière clôt l’exercice 2016 sur un excellent résultat. Atteignant 3,2%, la progression du volume des primes est de nouveau remarquable comparée à la croissance du marché. La contribution des opérations financières au résultat a en outre nettement augmenté par rapport à l’exercice précédent.

En 2016, la Mobilière a continué à appliquer sa stratégie de croissance avec succès, renforçant encore sa position sur le marché. Son succès repose toujours sur cet excellent positionnement ainsi que sur son réseau de 79 agences générales présentes sur quelque 160 sites dans tout le pays, où elles garantissent à chaque client un suivi personnalisé de proximité.

Résultat global

S’élevant à 439,5 millions de francs (exercice précédent: 383,71 millions), le résultat consolidé de la Mobilière est excellent. L’augmentation de 14,5% du bénéfice s’explique pour l’essentiel par les opérations financières, en particulier par la progression de 64,5 millions de francs du résultat des placements en or. Le résultat technique présente au contraire un recul par rapport à l’exercice précédent, imputable principalement aux affaires de prévoyance professionnelle.

Fonds propres et bilan

Les fonds propres consolidés ont diminué, passant de 4,7891 milliards de francs à 4,338 milliards. Leur rendement a atteint 9,6% (exercice précédent: 8,2%). Pour toutes les sociétés d’assurances du Groupe, les fonds propres éligibles sont de loin supérieurs à ceux exigés. La capacité de risque mesurée selon le Test suisse de solvabilité (SST) démontre que tant les différentes sociétés du Groupe Mobilière que le Groupe lui-même affichent de confortables taux de couverture. Calculé selon un modèle interne conforme aux principes du SST et approuvé par la FINMA, le quotient de solvabilité du Groupe est supérieur à 300%.

La somme du bilan a augmenté à 17,944 milliards de francs (exercice précédent: 17,867 milliards). Plus de 40% des placements – soit 7,467 milliards de francs (exercice précédent: 8,072 milliards) – étaient constitués de titres à revenu fixe. Ces titres sont portés au bilan selon la méthode de l’amortissement des coûts, sauf en cas d’intention de vente anticipée ou de doute quant à la capacité du débiteur de payer les intérêts et de rembourser. Les placements en actions et en parts de fonds se sont accrus de 4,6% pour atteindre 3,385 milliards de francs (exercice précédent: 3,238 milliards). Les provisions techniques ont comme d’habitude été dotées en suivant le principe de précaution.

Affaires non-vie

La Mobilière a non seulement renforcé sa position dans le peloton de tête des assureurs non-vie, augmentant sa part de marché de 0,3 point de pourcentage à 18,5%, mais également consolidé son rang de leader de l’assurance de choses, avec une part de marché de 29,3%.

En 2016, les primes brutes ont progressé de 3,1% (exercice précédent: 3,3%) pour atteindre 2,827 milliards de francs (exercice précédent: 2,743 milliards). Ce résultat s’explique surtout par les nombreuses nouvelles affaires et par un taux de sortie stable. La Mobilière a donc de nouveau nettement dépassé la croissance moyenne du marché non-vie (1,1%). La charge de sinistres a atteint 61,7%, en hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à l’exercice précédent. Le ratio sinistres à primes se situe ainsi légèrement au-dessous de la moyenne des dix derniers exercices. Le résultat technique a atteint 295,0 millions de francs, affichant ainsi une modeste augmentation (exercice précédent: 291,12 millions). Le taux de frais est resté stable à 25,8%, tandis que le ratio combiné a légèrement augmenté, passant de 88,7% à 88,9%.

Plus de la moitié de la croissance des affaires non-vie repose sur les produits du segment des particuliers. Dans le segment des entreprises, ce sont les assurances pour PME et les assurances de personnes qui sont à l’origine de l’essentiel de l’augmentation du volume des primes. Enfin, comme lors de l’exercice précédent, le taux de croissance le plus élevé a été enregistré par les assurances protection juridique.

Affaires vie

La Mobilière est parvenue à maintenir sa position de leader de la réassurance des risques d’institutions de prévoyance, avec une part de marché d’environ 30%. Elle est également restée le numéro un de l’assurance risque décès, avec une part de marché dépassant 24%. En prévoyance privée, elle a continué à se focaliser sur son offre d’assurances de risque et d’épargne à primes périodiques. En prévoyance professionnelle, le volume des primes annuelles s’est de nouveau inscrit à la baisse, mais celui des primes uniques a augmenté.

Les primes brutes ont progressé de 3,6% pour atteindre 802,8 millions de francs (exercice précédent: 774,8 millions). Cette croissance résulte principalement des affaires à primes périodiques de la prévoyance privée. La progression des primes individuelles périodiques a même atteint 10,1%, grâce en particulier à notre offre d’assurances avec participation au rendement transparente, et dépasse ainsi très largement la croissance moyenne du marché de 1,5%. Pour ce qui est des affaires à prime unique, leur recul s’est poursuivi en raison du bas niveau persistant des taux d’intérêt. En prévoyance professionnelle, si le volume des primes annuelles s’est de nouveau inscrit à la baisse, les affaires à prime unique ont en revanche progressé, du fait de l’augmentation aussi bien des rachats de rentes de vieillesse que des avoirs de vieillesse destinés à financer des rentes de survivants.

Le résultat technique a diminué, passant de -89,4 millions de francs à -107,2 millions. Ce recul est dû à l’augmentation des prestations en cas de décès et pour invalidité, tant en prévoyance privée qu’en prévoyance professionnelle. Le résultat technique inclut les parts aux excédents versées aux assurés, d’un montant de 43,7 millions de francs (exercice précédent: 59,5 millions). Le taux de frais pour compte propre s’est amélioré à 15,5% (exercice précédent: 16,1%).

Opérations financières

Les placements ont contribué au résultat à hauteur de 373,5 millions de francs (exercice précédent: 234,9 millions). Cette forte augmentation de 59,0% s’explique principalement par la progression de 64,5 millions de francs du résultat des placements en or. Les produits des placements se sont élevés à 503,4 millions de francs (exercice précédent: 429,2 millions). Le bon résultat des placements repose pour l’essentiel sur les produits des titres, qui ont atteint 192,8 millions de francs (exercice précédent: 189,4 millions), sur les produits immobiliers de 82,6 millions (exercice précédent: 78,9 millions) ainsi que sur des plus-values sur les ventes (surtout d’actions, de fonds en actions et d’obligations) de 133,2 millions au total (exercice précédent: 119,5 millions). Se montant à 54,9 millions de francs, les produits des revalorisations affichent une forte progression par rapport à l’exercice précédent (10,3 millions). Quant aux charges des placements, elles ont reculé pour s’établir à 106,2 millions de francs (exercice précédent: 190,2 millions). Ce recul résulte en particulier de la diminution des amortissements sur placements, qui se sont montés à 30,2 millions de francs (exercice précédent: 111,2 millions). Le rendement des placements du Groupe – dont la valeur comptable moyenne se chiffrait à 16,200 milliards de francs – a atteint 2,3% (exercice précédent: 1,5%). La performance est de 2,2% (exercice précédent: 2,3%).

Acquisitions et participations

En 2016, la Mobilière a acquis plusieurs entreprises qui opèrent déjà avec succès sur la base d’un modèle d’affaires numérique. Début 2016, elle a repris Trianon SA, présente dans la région de Lausanne et à Zurich. Trianon SA est une société suisse de premier plan dans le domaine des solutions de prévoyance professionnelle et de gestion administrative du personnel. En janvier 2017, afin de renforcer encore ce secteur d’activité, la Mobilière a également acquis Treconta SA, une société bernoise de gestion de caisses de pension ayant son siège à Münsingen. Treconta SA sera intégrée à Trianon SA, mais son site bernois sera maintenu.

Au printemps 2016, la Mobilière a posé un jalon important en prenant une participation de 50% dans Scout24. Spécialisée dans les places de marché en ligne, Scout24 s’appuie déjà sur un modèle d’affaires purement numérique. Les 50% restants des parts de Scout24 sont détenus par Ringier.

Enfin, en automne 2016, la Mobilière a procédé à une autre acquisition stratégique en reprenant SwissCaution SA, ayant son siège à Bussigny. Fondée en 1991, cette entreprise est la première société d’assurances à s’être spécialisée dans la garantie locative sans dépôt bancaire. Comptant plus de 180 000 clients, elle est leader de ce marché en Suisse.

Protection contre les cyberrisques

Les cyberrisques sont une menace qui ne cesse de s’amplifier pour la société de l’information comme pour la sphère privée. Avec son module d’offre «Cyberprotection», la Mobilière lancera, en avril 2017, un nouveau paquet d’assurances et de services pour particuliers relevant de l’assurance ménage. Cette offre couvrira les dommages résultant de la perte de données, de la violation de droits de la personnalité ou du droit d’auteur ainsi que de l’utilisation frauduleuse de comptes en ligne et de cartes de crédit. Elle inclura également divers services, tels qu’un service d’intermédiation avec une entreprise spécialisée en cas de perte de données ou de violation de droits de la personnalité, ainsi qu’une solution sécurisée de sauvegarde des données proposée conjointement avec une société partenaire.

La Mobilière fait de nouveau participer ses clients à son succès

Entre juillet 2016 et juin 2017, tous les clients qui ont souscrit une assurance véhicules ou une assurance entreprise bénéficient d’une réduction de primes de 10%. Dès le milieu de 2017, ce seront les primes des assurances ménage et bâtiment qui seront réduites de 20% pendant un an, ce qui représentera de nouveau une somme de 155 millions de francs. Au cours des cinq dernières années, la Mobilière a ristourné à ses assurés non-vie plus de 730 millions de francs provenant de son Fonds d’excédents.

Protection contre les dangers naturels

La Mobilière soutient des projets de recherche sur les dangers naturels ainsi que des mesures de prévention de ces dangers dans toute la Suisse depuis déjà une décennie. Fin avril 2017, elle célébrera sa participation au centième projet de prévention, allouant en l’occurrence une généreuse contribution à un projet de protection contre les crues dans le Gürbetal inférieur (BE), une région qui a subi plusieurs graves inondations ces dernières décennies. Les travaux doivent débuter en 2017.

Engagements en faveur de la collectivité

Tradition coopérative oblige, la Mobilière place son action sous le signe du sens des responsabilités et de la durabilité depuis sa création en 1826. En tant qu’entreprise indépendante et financièrement très solide, la Mobilière peut exercer ses responsabilités entrepreneuriales et sociétales en suivant sa propre voie, prenant les engagements les plus divers dans le respect des principes de la coopérative. La façon dont la Mobilière a assumé ces responsabilités en 2016 est présentée en détail dans le rapport sur le développement durable, publié pour la troisième année consécutive. Etabli conformément aux lignes directrices de la Global Reporting Initiative (GRI) pour l’«option relative aux critères essentiels G4», le rapport sur le développement durable fait partie intégrante du rapport de gestion.

Pour de plus amples informations, voir sous mobiliere.ch/rapportannuel.

1 Retraitement du bénéfice et des fonds propres consolidés de l’exercice précédent, qui sont passés respectivement de 383,4 millions de francs à 383,7 millions et de 4789,3 millions à 4788,8 millions, suite à l’utilisation de l’option permettant de compenser le goodwill avec les fonds propres, au lieu de procéder à une inscription à l’actif et à l’amortissement planifié, comme précédemment.

2 Retraitement du résultat technique non-vie de l’exercice précédent, qui est passé de 290,9 millions de francs à 291,1 millions, suite à l’utilisation de l’option permettant de compenser le goodwill avec les fonds propres, au lieu de procéder à une inscription à l’actif et à l’amortissement planifié, comme précédemment.

Le Groupe Mobilière

En Suisse, un ménage sur trois est assuré auprès de la Mobilière. Au 31 décembre 2016, les recettes de primes totales de l’assureur toutes branches s’élevaient à 3,630 milliards de francs. Présentes sur quelque 160 sites, 79 agences générales entrepreneuriales possédant leur propre service des sinistres offrent un service de proximité à 1,7 million de clients. La Mobilière Suisse Société d’assurances SA est domiciliée à Berne et la Mobilière Suisse Société d’assurances sur la vie SA à Nyon. Font en outre partie du Groupe: Mobilière Suisse Asset Management SA, Protekta Assurance de protection juridique SA, Protekta Conseils-Risques SA, Mobi24 Call-Service-Center SA et XpertCenter SA, ayant toutes leur siège à Berne, ainsi que Trianon SA, ayant son siège à Renens, et SC, SwissCaution SA, ayant son siège à Bussigny.

La Mobilière emploie en Suisse et dans la Principauté de Liechtenstein, ses marchés domestiques, plus de 4900 collaborateurs et offre 327 places d’apprentissage. Fondée en 1826 en tant que coopérative, elle est la plus ancienne société d’assurances privée de Suisse et n’a jamais changé de forme juridique.