La croissance de la Mobilière reste supérieure à celle du marché

Mardi, 10. Avril 2018

Avec un bénéfice consolidé de 440,5 millions de francs, le Groupe Mobilière affiche – comme en 2016 – un excellent résultat pour l’exercice 2017. Grâce à la hausse du volume des primes de 4,0% au total, la Mobilière a encore renforcé sa position sur le marché.

Durant l’exercice 2017, la Mobilière a poursuivi imperturbablement sa croissance, une fois encore très nettement supérieure à la croissance moyenne du marché. Les principaux moteurs de ce succès restent le bon positionnement de la Mobilière sur le marché et la qualité de son organisation de distribution, avec un réseau de 79 agences générales présentes sur plus de 160 sites dans tout le pays, où elles garantissent à chaque client un suivi personnalisé de proximité.

Résultat global

Avec un bénéfice consolidé de 440,5 millions de francs (exercice précédent: 439,5 millions), la Mobilière est parvenue à maintenir son résultat à un haut niveau. Le résultat technique a baissé de 187,8 millions de francs à 145,2 millions en raison principalement de l’augmentation de la charge des sinistres dans les affaires non-vie. Malgré un environnement de marché favorable, le résultat financier est en recul, à 336,6 millions de francs (exercice précédent: 373,5 millions). Les cours élevés des actions ont surtout eu un impact sur les réserves de réévaluation, qui sont sans effet sur le résultat.

Fonds propres et bilan

Les fonds propres consolidés ont augmenté de 497,2 millions de francs pour passer à 4,835 milliards. Comme en 2016, leur rendement a atteint 9,6%. Pour toutes les sociétés d’assurances du Groupe, les fonds propres éligibles sont de loin supérieurs à ceux exigés. La capacité de risque mesurée selon le Test suisse de solvabilité (SST) démontre que tant les différentes sociétés du Groupe Mobilière que le Groupe lui-même affichent de confortables taux de couverture. Calculé selon un modèle interne conforme aux principes du SST et approuvé par la FINMA, le quotient de solvabilité du Groupe s’élève à 400%.

La somme du bilan a augmenté à 18,896 milliards de francs (exercice précédent: 17,944 milliards). Plus de 40% des placements – soit 7,293 milliards de francs (exercice précédent: 7,467 milliards) – sont constitués de titres à revenu fixe portés au bilan selon la méthode de l’amortissement des coûts. Les placements en actions et en parts de fonds se sont accrus de 11,3% pour atteindre 3,768 milliards de francs (exercice précédent: 3,385 milliards). Les provisions techniques ont, comme d’habitude, été évaluées avec prudence.

Affaires non-vie

La Mobilière a non seulement renforcé sa position dans le peloton de tête des assureurs non-vie, augmentant sa part de marché de 0,6 point de pourcentage, à 19,1%, mais également consolidé son rang de leader dans l’assurance de choses, avec une part de marché de 29,6% (exercice précédent: 29,3%).

Les primes brutes ont enregistré une croissance de 4,8%, atteignant ainsi 2,961 milliards de francs (exercice précédent: 2,827 milliards). Une performance qui dépasse de nouveau largement la croissance moyenne du marché (0,9%). La croissance repose pour un tiers sur les affaires de garantie locative de SC, SwissCaution SA, rachetée en octobre 2016. Néanmoins, même sans tenir compte de cette acquisition, la Mobilière a réalisé une croissance de 3,3%, en hausse par rapport à l’exercice précédent (3,1%). Les nouvelles affaires, de nouveau en progression par rapport à 2016, ont apporté une contribution particulièrement significative à ce résultat. Les sorties ont évolué proportionnellement à l’évolution des primes. La charge des sinistres a augmenté de 61,7% à 63,2% en raison plus particulière­ment d’une charge des sinistres pour dommages naturels supérieure à la moyenne au troi­sième trimestre 2017. Pour sa part, le ratio sinistres à primes se situe dans la moyenne des dix derniers exercices. Le résultat technique a diminué, passant de 295,0 millions de francs à 257,9 millions. Le taux de frais a progressé, à 26,3% (exercice précédent: 25,8%). Le ratio combiné a gagné 1,9 point de pourcentage pour s’inscrire à 90,8%.

Les produits du segment des particuliers – les assurances mobilité surtout – ont généré un peu plus de la moitié de la croissance organique dans les affaires non-vie. L’accroissement du volume des primes dans le segment des entreprises est lié pour une très large part aux assurances de personnes et aux assurances entreprises pour PME.

Affaires vie

En prévoyance professionnelle, la Mobilière a réussi, sur un marché âprement disputé, à préserver sa position de leader de la réassurance des risques d’institutions de prévoyance. Elle est également restée le numéro un de l’assurance risque décès, avec une part de marché dépassant 24%. En prévoyance privée, la Mobilière a continué de se focaliser sur son offre d’assurances de risque mais aussi sur le développement des assurances épargne à primes périodiques. En prévoyance professionnelle, le volume des primes annuelles s’est de nouveau inscrit à la baisse, mais celui des primes uniques a augmenté.

Les primes brutes ont progressé de 1,3% pour atteindre 813,3 millions de francs (exercice précédent: 802,8 millions). Cette croissance résulte tout autant des affaires à primes périodiques de la prévoyance privée que des affaires à prime unique de la prévoyance professionnelle, suite principalement à la reprise de portefeuilles de rentes d’invalidité. En prévoyance privée, le volume de primes a enregistré une hausse de 2,7% au total. Dans les affaires individuelles à primes périodiques, la Mobilière a fait nettement mieux que la crois­sance moyenne du marché (–0,1%) en réalisant une progression de 4,7%. Les affaires à prime unique s’inscrivent de nouveau en net recul en raison de la faiblesse persistante des taux. En prévoyance professionnelle, si le volume des primes annuelles s’est de nouveau inscrit à la baisse, ce recul est dû en particulier à une baisse de la prime moyenne par assuré.

Le résultat technique s’est dégradé, passant de –107,2 millions de francs en 2016 à –112,7 millions de francs. Le résultat technique inclut les parts aux excédents versées aux assurés, d’un montant de 35,4 millions de francs (exercice précédent: 43,7 millions). Le taux de frais pour compte propre a légèrement augmenté, à 15,7% (2016: 15,5%).

Opérations financières

Les placements ont contribué au résultat à hauteur de 336,6 millions de francs (exercice précédent: 373,5 millions). Le recul du résultat financier malgré un environnement de marché favorable et la hausse des cours de Bourse s’explique par le fait que les cours élevés des actions ont eu principalement un impact sur les réserves de réévaluation dans les fonds propres et n’ont eu qu’un effet mineur sur les revalorisations avec effet sur le résultat.

Les produits des placements se sont élevés à 479,4 millions de francs (exercice précédent: 503,4 millions). Le bon résultat des placements repose pour l’essentiel sur les produits des titres, qui ont atteint 149,0 millions de francs (exercice précédent: 192,8 millions), sur des produits immobiliers d’un montant de 83,4 millions (exercice précédent: 82,6 millions) ainsi que sur des plus-values sur les ventes (surtout d’actions, de fonds en actions et d’obligations) de 164,6 millions (exercice précédent: 133,2 millions). La contribution des revalorisations (sur organisations associées notamment) s’élève à 49,6 millions de francs (exercice précédent: 65,5 millions). Quant aux charges des placements, elles ont légèrement reculé pour s’établir à 103,6 millions de francs (exercice précédent: 106,2 millions). Les charges relevant des autres résultats s’élèvent, pour leur part, à 39,1 millions de francs (exercice précédent: 23,8 millions). Par rapport à 2016, les amortissements ont diminué de 30,2 millions de francs à 25,0 millions et les pertes sur ventes, de 36,5 millions de francs à 22,9 millions. En revanche, les charges pour la gestion du capital ont augmenté – principa­lement en raison du développement du portefeuille hypothécaire – à 26,0 millions de francs (exercice précédent: 19,9 millions).

Le rendement des opérations financières a atteint 2,0% (exercice précédent: 2,3%), la valeur comptable moyenne des placements s’élevant à 16,681 milliards de francs, tandis que la performance aux valeurs du marché s’établit à 3,6% (exercice précédent: 2,2%).

Principaux investissements

La Mobilière investit massivement dans des projets depuis de longues années. En 2017, les investissements opérés dans tous les secteurs de l’entreprise se sont élevés à 123 millions de francs. L’accent a été mis sur un renouvellement complet des systèmes informatiques. Avec la mise en service de Mobiliar Claims System (MCS) au printemps 2017, la Mobilière a pu mener à bien un projet de portée générationnelle et faire entrer le traitement des sinistres choses, responsabilité civile et mobilité dans une nouvelle ère. Parallèlement à cela, des moyens considérables ont été consacrés à la numérisation des processus clients, notamment dans l’introduction de la souscription d’assurance en ligne. Les investissements effectués dans des entreprises ayant numérisé leurs modèles d’affaires – songeons à la reprise de Trianon, Treconta et SwissCaution SA ainsi qu’à la prise de participation dans Scout24 Suisse – ont porté leurs fruits en 2017.

Nouveaux produits et solutions d’assurance

Le nouveau produit d’assurance couvrant les dommages dus aux tremblements de terre, que nous proposons aux particuliers et aux PME depuis 2016, se vend très bien. La Mobilière a aussi voulu s’inscrire dans l’air du temps en lançant ses assurances cyberprotection, au printemps 2017 pour les particuliers, puis à l’automne pour les entreprises. En prévoyance professionnelle, depuis début 2017, la Mobilière propose à ses clients PME une nouvelle solution d’assurance transparente dénommée «Caisse commune LPP Mobilière». En novembre, deux nouveaux produits d’épargne ont été lancés en prévoyance privée: l’assurance épargne évolutive et le plan de versement. L’assurance épargne évolutive, qui remplace toutes les offres en matière d’assurances épargne à primes périodiques depuis le 1er janvier 2018, a réalisé un départ très prometteur. Alors que l’assurance épargne évolutive sert à couvrir les situations de vie futures, avec le plan de versement, la Mobilière offre la possibilité à ses clients de bénéficier, pendant une période déterminée, d’un revenu supplémentaire régulier sous la forme de versements mensuels.

La Mobilière fait de nouveau participer ses clients à son succès

De juillet 2017 à juin 2018, tous les clients de la Mobilière ayant souscrit une assurance ménage et bâtiment bénéficient d’une réduction de prime de 20%. À partir du milieu de l’année 2018, les clients des assurances véhicules et entreprises pour PME profiteront de réductions de primes de 10% pendant un an, pour une somme qui avoisinera les 160 millions de francs. Au cours des dix dernières années, la Mobilière a reversé à ses assurés non-vie plus de 1,3 milliard de francs provenant de son Fonds d’excédents.

Protection contre les dangers naturels

Depuis 2006 déjà, la Mobilière soutient des projets de recherche sur les dangers naturels ainsi que des mesures de prévention de ces dangers dans toute la Suisse. Au mois d’avril 2017, la Mobilière a célébré sa participation au centième projet de prévention à Toffen, dans le canton de Berne. La Mobilière a déjà cofinancé 116 projets de prévention pour un budget de plus de 34 millions de francs. Ces projets ont clairement un impact; on a pu s’en rendre compte par exemple dans la commune de Vordemwald, près de Zofingue, où un dispositif de captage des eaux de surface a été mis en place après les intempéries dévastatrices de mai 2013. Grâce à ce dispositif, les violents orages de l’été dernier n’ont causé que de moindres dommages.

Engagements en faveur de la collectivité

Tradition coopérative oblige, la Mobilière place son action sous le signe du sens des responsabilités et de la durabilité depuis sa création en 1826. En tant qu’entreprise indépendante et financièrement très solide, la Mobilière peut exercer ses responsabilités entrepreneuriales et sociétales en suivant sa propre voie, prenant les engagements les plus divers dans le respect des principes de la coopérative. Le rapport exhaustif sur le développement durable établi pour l’exercice 2017 explique de nouveau de quelle manière la Mobilière assume ses responsabilités. Établi conformément aux lignes directrices de la Global Reporting Initiative (GRI) pour l’«option relative aux critères essentiels G4», ce rapport fait partie intégrante du rapport de gestion.

Pour de plus amples informations, voir sous mobiliere.ch/rapportannuel

 

Le Groupe Mobilière

En Suisse, un ménage sur trois est assuré à la Mobilière. Au 31 décembre 2017, les recettes de primes totales de l’assureur toutes branches s’élevaient à 3,775 milliards de francs. Pas moins de 79 agences générales entrepreneuriales possédant leur propre service des sinistres offrent des prestations de proximité à désormais plus de 2 millions de clients sur près de 160 sites. La Mobilière Suisse Société d’assurances SA est domiciliée à Berne et la Mobilière Suisse Société d’assurances sur la vie SA, à Nyon. Font en outre partie du Groupe: Mobilière Suisse Asset Management SA, Mobilière Suisse Services SA, Protekta Assurance de protection juridique SA, Protekta Conseils-Risques SA, Mobi24 Call-Service-Center SA et XpertCenter SA, ayant toutes leur siège à Berne, ainsi que Trianon SA, ayant son siège à Renens, et SC, SwissCaution SA, ayant son siège à Bussigny.

La Mobilière emploie plus de 5000 collaborateurs en Suisse et au Liechtenstein et y propose 342 places d’apprentissage. Fondée en 1826 en tant que coopérative, elle est la plus ancienne société d’assurances privée de Suisse et n’a jamais changé de forme juridique.