Course contre la montre

Mercredi, 21. Septembre 2005

Outre des bâtiments, biens meubles, cultures et infrastructures, un très grand nombre de véhicules ont été endommagés par les crues des 21 et 22 août. Dans les régions touchées, la société XpertCenter SA, filiale de la Mobilière, a, en l'espace de quatre semaines, récupéré et expertisé quelque 500 véhicules appartenant à des clients de l'assureur.

Moyennant un nettoyage rapide, un véhicule qui a séjourné dans l'eau peut encore trouver acheteur. La première chose à faire est d'enlever la boue avant qu'elle ne sèche, sinon elle devient dure comme du béton. Les parties concernées du véhicules sont alors inutilisables, ce qui aggrave le dommage pour l'assureur. 

Les drive-in sinistres assurent un service rapide 

En l'espace de quatre semaines, XpertCenter SA, une filiale de la Mobilière, a récupéré quelque 500 véhicules touchés par les intempéries, qui se trouvaient dans des garages souterrains ou en plein air, et procédé à l'estimation des dommages. Tous les véhicules appartiennent à des clients de la Mobilière. A cet effet, XpertCenter SA a mis en place plusieurs drive-in sinistres dans l'Oberland bernois (à Thoune, Spiez, Interlaken, Brienz et Meiringen) et en Suisse centrale (à Kerns, Rothenburg et Erstfeld). En comptant les véhicules touchés par la grêle en Suisse romande et au Tessin, les experts ont procédé cet été à plus de 2500 expertises automobiles pour le compte de la Mobilière.

Dégâts aux bâtiments et aux biens meubles: les experts travaillent à plein régime

Si le règlement des dossiers de sinistres est relativement aisé pour les véhicules, il n'en va pas de même pour les bâtiments, les biens mobiliers et dans l'assurance perte d'exploitation. La nature et l'importance des dommages sont ici beaucoup plus difficiles à apprécier. Le règlement des dossiers exige donc beaucoup plus de temps. Les équipes des sinistres des agences générales, assistées par les experts de la direction, sont encore en plein travail. Les sinistres annoncés à ce jour à la Mobilière dépassent les 350 millions de francs. En ses 175 ans d'histoire, le plus important assureur choses de Suisse n'a jamais été confronté à un événement d'une telle ampleur.