La tête dans les nuages et les pieds sur terre

Hélène Barras et la Mobilière ont un point en commun: leur engagement en faveur de la recherche sur la grêle. Hélène Barras, doctorante au Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels de l’Université de Berne (voir encadré), travaille à l’amélioration des systèmes de prévision et d’alerte de chutes de grêle. «Nous avons encore beaucoup à apprendre sur la formation de la grêle dans les cumulonimbus», explique la jeune femme.

Un trésor de données

Pour percer ce mystère, il faut analyser et comparer d’innombrables données. «En Suisse, nous disposons d’un véritable mine d’informations fournies par des radars, des modèles, des données de sinistre de la Mobilière ou encore la population via l’application dédiée de MétéoSuisse. S’y ajouteront bientôt les données du nouveau réseau de mesure de la grêle financé par la Mobilière et qui devrait compter, d’ici la fin de l’année, 80 capteurs répartis dans les régions à risques que sont l’Emmental, l’Entlebuch, le Jura et le sud du Tessin.

Hélène Barras apprécie surtout l’aspect pratique de son travail: «Je veux faire de la recherche appliquée, qui apporte du concret à la société.»

La terre est-elle plate?

La climatologue suit avec attention l’élan international des jeunes en faveur du climat. En tant que scientifique, il lui tient à cœur de sensibiliser la population au changement climatique et à ses conséquences. «Il est temps de se réveiller. Trop de gens n’ont encore pas pris conscience des dangers du réchauffement climatique pour notre planète.» Et que répond-elle aux climatosceptiques? «Que c’est comme s’ils affirmaient que la terre est plate.» 

Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels

Le Laboratoire Mobilière de recherche sur les risques naturels est le fruit d’une collaboration entre le Centre Oeschger de recherche en climatologie de l’Université de Berne et la Mobilière. Il étudie principalement les inondations, les tempêtes et la grêle ainsi que le potentiel de dommages lié à ces événements. Dans le domaine de la grêle, le Laboratoire Mobilière travaille étroitement avec l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse