mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

La onzième édition de notre série d’expositions présente des œuvres de Maya Rochat, lauréate du «Prix Mobilière 2019».
La onzième édition de notre série d’expositions présente des œuvres de Maya Rochat, lauréate du «Prix Mobilière 2019».

Art et developpement durable Vol. 11

Living in a Painting!

Mardi, 1. Octobre 2019

La nouvelle exposition de la série «Art et développement durable» est consacrée aux œuvres de Maya Rochat. Née en 1985 à Morges, cette artiste lausannoise est la lauréate du «Prix Mobilière 2019».

Maya Rochat a transformé le rez-de-chaussée du site de Direction de la Mobilière à Berne en un espace plein de couleurs et d’énergie. Avec l’exposition «Living in a Painting», les collaborateurs de la Mobilière, tout comme les visiteurs, pénètrent chaque jour dans l’univers bigarré de l’artiste lausannoise, dont les œuvres ont investi pour six mois les locaux de la Mobilière. 

Finissage 

 

Portrait vidéo «Meet the artist»

Maya Rochat évoque sa façon de travailler, son œuvre et l’intention qu’elle met dans son art.

Maya Rochat crée des installations spectaculaires en associant des fragments d’images issus de sa propre création ou de celle de tiers. À la frontière entre photographie et peinture, la plasticienne détourne, déchire, peint, détruit, reconstruit, superpose et juxtapose des univers visuels abstraits. Elle a déjà exposé ses œuvres au Palais de Tokyo à Paris, au Kunsthaus de Langenthal et à la Tate Modern de Londres.

Art et développement durable

La série d’expositions «Art et développement durable» constitue un élément important pour véhiculer notre engagement sociétal, et ce aussi bien au regard de notre propre entreprise que de nos visiteurs. Nos expositions sont conçues comme un nouveau type de plateformes de rencontres, comme un espace mental où nous voulons bousculer les codes traditionnels, éveiller la curiosité, inciter aux discussions et au transfert de savoir. Une plaque tournante, donc, pour l’échange productif entre des êtres tout à fait différents, issus de disciplines différentes. L’axe prioritaire en est le dialogue entre l’économie, la culture et la science, entre la responsabilité entrepreneuriale et la durabilité, entre des spécialistes et un public intéressé.