Se construire un réseau

 «Au travail ou en classe, les assistant-e-s d’assurance forment un groupe très soudé.»

Andy Willi, Sinistres spéciaux RCM (responsabilité civile et véhicules à moteur)

«Au gymnase déjà, je savais que je ne me lancerais pas dans les études directement après la maturité... Mais que peut faire un jeune une fois sa matu en poche? Par hasard, j’ai entendu parler de la formation d’assistant d’assurance. Cela m’a paru idéal pour se faire une expérience professionnelle, suivre une formation reconnue et continuer à aller à l’école en parallèle. La formation d’assistant-e d’assurance combine parfaitement théorie et pratique, école et travail. À la Mobilière, je peux immédiatement mettre en pratique ce que j’apprends en cours. Le top, non?

Je ne suis évidemment pas le seul assistant d’assurance de la Mobilière. Chaque année, près d’une douzaine de personnes commencent cette formation, dont quatre à la Direction de Berne. Est-ce que nous sommes concurrents? Pas du tout. Nous nous retrouvons régulièrement, en classe ou pour un café au travail. Il règne une super ambiance et nous nous entraidons volontiers lorsque quelqu’un a une question à propos des cours.»