Résumé de l’exercice

Bouclant l’exercice 2017 sur un bénéfice de 440,5 millions de francs, la Mobilière affiche une fois de plus un excellent résultat. Notre croissance s’est poursuivie sans entrave et nous avons gagné de nombreux nouveaux clients.

La numérisation avance à grands pas, modifiant notre environnement de travail et nos processus métier. Le changement climatique, l’évolution démographique ou la sécurité sociale sont autant de thèmes vecteurs de changements pour la société et l’économie, et de épercussions profondes pour le secteur des assurances. Le secteur financier, et avec lui celui des assurances, demeurent des piliers de l’économie suisse. Selon les derniers chiffres clés relatifs à la place financière suisse publiés par le Secrétariat d’état aux questions financières internationales, la contribution  du  secteur des assurances au produit intérieur brut – un peu moins de 30 milliards de francs –, équivaut pratiquement à celle des banques, soit près de 5% de la création de valeur brute totale du pays. En 2017, la contribution de la Mobilière à cette création de valeur s’est élevée à 4,054 milliards de francs.

Au cours de l’exercice sous revue, le Groupe Mobilière a poursuivi sa croissance. Cette croissance continue repose encore et toujours sur nos produits traditionnels. En outre, nos offres destinées aux particuliers et aux entreprises ont été enrichies avec de nouvelles solutions d’assurance innovantes.

Dans les affaires non-vie en particulier, nous sommes parvenus à renforcer encore notre position sur le marché. Avec une progression de 4,8% du volume des primes, nous avons une fois de plus largement dépassé la croissance globale du marché, qui n’a atteint que 0,9%. Par rapport à l’exercice précédent (3,1%), notre croissance affiche même une nette augmentation. Les primes de SC, SwissCaution SA, consolidées pour la première fois, y contribuent pour 1,6%, mais même si l’on fait abstraction de ce chiffre, la croissance dans les segments d’affaires traditionnels est, elle aussi, en hausse. Ainsi, les recettes de primes se sont accrues aussi bien dans le segment des particuliers que dans celui des entreprises. La sinistralité est proche de la moyenne des dix dernières années.

Sur le marché vie, nous avons pu maintenir notre position de leader de la réassurance d’institutions de prévoyance et de l’assurance risque décès pour particuliers. En prévoyance privée, nous enregistrons de nouveau une croissance supérieure à celle du marché dans les affaires à primes périodiques, et dans les affaires d’assurance d’épargne, nous avons pu accroître notre part de marché. En prévoyance professionnelle, sur un marché saturé, notre volume total des primes s’est inscrit en légère hausse par rapport à celui de l’exercice précédent. Du côté des charges, les prestations pour décès sont en hausse, tant dans le segment des particuliers que dans celui des affaires collectives.

En 2017, la reprise s’est amorcée simultanément dans toutes les grandes régions économiques du monde, les États-Unis jouant une fois de plus le rôle de locomotive de la croissance. La zone euro, soutenue par la politique monétaire expansionniste de la Banque centrale européenne (BCE), a confirmé sa reprise conjoncturelle et retrouvé des couleurs. Après un début d’année tout en retenue, l’économie suisse a renoué, au deuxième semestre, avec une croissance en légère hausse. L’évolution favorable de l’économie mondiale a renforcé les exportations, stimulant également la conjoncture nationale.

Dans cet environnement de marché favorable, nous avons tiré profit de la remontée des cours des actions, ce qui a eu des répercussions en majeure partie sur les réserves de réévaluation des fonds propres et, mais dans une faible part seulement, sur les revalorisations avec effet sur le résultat. De ce fait, la contribution des opérations financières au résultat est légèrement inférieure à celle de l’exercice précédent.

Le Groupe Mobilière entend poursuivre la réalisation  de sa vision d’une croissance rentable à long terme, supérieure à celle du marché. Pour atteindre cet objectif, durant l’exercice sous revue, nous avons à nouveau investi plus de cent millions de francs dans des projets, dont 90% ont été consacrés, comme en 2016, à la maintenance, la modernisation et la numérisation de notre cœur de métier.

La mise en service, au printemps 2017, de la nouvelle plateforme de sinistres pour les branches choses, responsabilité civile et mobilité, en particulier, a été un jalon important. Baptisé Mobiliar Claims System (MCS), ce nouveau système remplace les différentes applications  informatiques utilisées jusqu’ici pour la gestion des sinistres dans ces trois branches. Le niveau poussé d’automatisation ainsi que la meilleure mise en réseau et l’intégration des systèmes nous permettent de garantir à nos clientes et clients, aujourd’hui et à l’avenir, un service de proximité et de grande qualité dans le traitement des sinistres.

En outre, nous avons mené à bien divers autres projets, notamment dans le domaine de la numérisation des processus clients. De plus, près de 10% de notre budget consacré aux projets sont investis dans de nouveaux modèles d’affaires innovants, qui nous servent de champs d’expérimentation et nous permettent, sur la base des expériences réalisées, de tirer des enseignements. Afin d’accroître notre savoir-faire dans le numérique, nous investissons dans des entreprises qui ont numérisé leurs modèles d’affaires. Ainsi, au printemps 2016, nous avons pris une participation de 50% dans Scout24 Suisse SA, qui contrôle le principal réseau suisse de places de marché en ligne dans les domaines de l’automobile et de l’immobilier. Nous avons également racheté SC, SwissCaution SA, spécialisée dans la garantie de loyer, dont les processus d’affaires sont numérisés de bout en bout. Enfin, nous profitons également de l’expertise de notre filiale Trianon SA, qui joue un rôle de pionnier dans le domaine de la gestion d’institutions de prévoyance et des ressources humaines.

Afin de renforcer l’orientation de notre organisation vers le numérique et d’accélérer la transformation numérique, nous avons adapté la composition du Comité de direction et constitué au 1er juillet 2017 un nouveau secteur du Comité de direction intitulé «Operations», au sein duquel sont regroupées diverses activités stratégiques. Sa conduite, et par là, la fonction de Chief Operation Officer (COO), ont été confiées à Thomas Trachsler, jusque-là responsable du Management du marché. Le secteur Management du marché est à présent dirigé par Michèle Rodoni, anciennement responsable Prévoyance de la Mobilière. Son successeur à la tête du secteur Vie est Thomas Boyer, nommé par la même occasion au Comité de direction. Michel Gicot, qui s’était beaucoup investi dans le développement du secteur Développement de l’entreprise, a pris la direction du département Business Development de la Prévoyance privée à Nyon. À l’occasion de la planification pluriannuelle des thèmes relatifs au positionnement de la Coopérative, nous  avons décidé de conserver la priorité aux domaines «Prévention», «Économie et emploi», «Habiter et vivre ensemble» et «Art et culture», mais sans négliger les projets en cours. Ainsi, au second semestre, tous les ateliers d’innovation pour PME au Forum Mobilière Thoune étaient complets. Nous avons par ailleurs conclu un nombre croissant de partenariats porteurs d’avenir, afin de pouvoir, par notre approche, atteindre un large public. La Mobilière est ainsi depuis 2017 partenaire principal du Locarno Festival, qui a lieu chaque année en août. Notre but était, d’une part, d’avoir au Tessin un engagement central susceptible de rayonner dans toute la Suisse.

D’autre part, ce partenariat reflète notre ambition de fournir une contribution visible à la culture de notre pays. Comme le montrent les résultats d’une étude de marché réalisée au printemps 2017, le public attend des entreprises qu’elles s’engagent socialement. À travers son positionnement dans ses domaines thématiques de prédilection, la Mobilière est parfaitement convaincante et son ancrage coopératif est perçu comme une caractéristique de différenciation. L’engagement sociétal est en effet aussi un critère qui détermine le choix d’un assureur ou d’un employeur. Les photos et les récits qui forment la partie image du présent rapport  illustrent notre pouvoir d’inspiration en tant qu’employeur.

Le 1er janvier 2018, un cap a été franchi dans l’histoire de notre entreprise. En effet, grâce à la croissance continue du Groupe Mobilière, nous avons pu dépasser un seuil mythique: pour la première fois, plus de deux millions de clients – particuliers et entreprises – nous accordent leur confiance. Nous remercions chaleureusement nos clients de longue date pour leur fidélité et souhaitons une cordiale bienvenue à nos nouveaux assurés. Nos remerciements vont aussi à tous nos collaborateurs pour leur engagement et leur motivation, qui nous ont permis de réaliser un excellent exercice.

Urs Berger                                                    Markus Hongler
Président du Conseil d’administration         CEO