Charlie Chaplin, un génie au grand cœur

Les admirateurs de Chaplin affluent du monde entier à Corsier-sur-Vevey.

Les admirateurs de Chaplin affluent du monde entier à Corsier-sur-Vevey. Le dernier domicile du célèbre réalisateur, décédé en 1977, a été transformé en un musée multimédia ultramoderne dédié au géant du 7e art. 

Eugène Anthony Chaplin, 63 ans, s’assied à côté de son père, Charlie Chaplin, passe affectueusement son bras autour de son épaule, et sourit à sa mère, Oona Chaplin. Bien qu’ils aient quitté ce monde il y a longtemps déjà, ses parents sont encore bien présents au musée Chaplin’s World, par la magie des statues de cire.

Pour Eugène, c’est une bonne chose. Tout au long de sa riche carrière de réalisateur, metteur en scène et, enfin, de directeur artistique du cirque Nock, il s’est habitué à être considéré comme «le fils de...». Il a grandi à Corsier-sur-Vevey, dans le somptueux Manoir de Ban, avec ses cinq sœurs et ses deux frères, issus comme lui, du quatrième mariage de Charles Chaplin, 54 ans, avec la jeune Oona O’ Neill, fille du dramaturge américain Eugene O’ Neill, alors âgée de dix-huit ans. Il n’y a pas que dans ses films que Chaplin aimait les femmes...
La visite commence par un film d’une dizaine de minutes retraçant la vie et l’œuvre de Chaplin. Puis l’écran se lève et fait place à une reconstitution d’Easy Street, la rue de Londres où Charles Chaplin vit le jour. La misère, la saleté et le désespoir qui y régnaient sont rendus avec beaucoup de réalisme, et l’on peut même aussi en percevoir l’odeur caractéristique.

33 personnages de cire animent le musée

L’exposition est époustouflante à tous points de vue: on y trouve partout des écrans intégrés dans les murs ou le mobilier sur lesquels défilent des scènes, connues ou inédites, de toutes les époques. La qualité d’image des extraits de films muets est particulièrement impressionnante.
En se baladant dans les rues de Londres, en visitant les Studios Chaplin à Los Angeles, le poste de police, le restaurant, la prison dont on peut s’évader, le visiteur prend rapidement conscience du génie même de Chaplin: il suffit de regarder un extrait de 20 secondes de l’un de ses films pour en saisir le scénario. Charlot s’y trouve toujours empêtré dans les pires situations, mais il parvient au moins à sauver sa dignité, à force de persévérance, de ruse, de séduction et de sournoiserie.

«Mon père était un grand humaniste, et un pacifiste», raconte Eugène Chaplin. «Il a suivi et commenté à sa manière toute l’évolution de la société au XXe siècle avec les deux guerres mondiales, les crises économiques et la grande pauvreté.»

La visite du musée prend beaucoup de temps, et pas seulement à cause des magnifiques films. D’innombrables scènes de ses plus grands chefs-d’œuvre sont reconstituées en trois dimensions avec le souci du détail, permettant au visiteur de s’immerger dans le film.

Cette visite guidée sous l’égide d’Eugène Chaplin à travers la maison de sa jeunesse et l’exposition retraçant la vie de son père permet de mieux comprendre la personnalité de celui qui fut, à son corps défendant, l’une des premières stars hollywoodiennes.

«Il est facile de faire pleurer les gens, mais plus difficile de les faire rire.» Eugène sourit et son visage se pare de cette expression inoubliable à laquelle on reconnaît d’emblée les membres du vaste clan Chaplin.

Chaplin a défendu ses idées avec humour, charisme et beaucoup d’humanité

Certains films de Chaplin faisaient aussi rire jaune. Tel «Le Dictateur» par exemple, un film satirique parodiant Hitler qu’il a réalisé en 1940. Charlie Chaplin s’est toujours méfié du pouvoir absolu, qu’il soit exercé par de grands hommes influents à l’encontre de personnes plus faibles, par des politiciens à l’encontre de leurs citoyens, ou par des soldats à l’encontre d’autres soldats. Ses armes à lui étaient l’ironie, la critique non violente pratiquée avec humour, charisme et beaucoup d’humanité. David a souvent perdu contre Goliath. Ce n’était qu’au cinéma que le perdant pouvait également être le gagnant.

Les messages qui transparaissent à travers les œuvres de Chaplin font mouche chez les jeunes. Ses films redeviennent cultes. Les tablettes et les smartphones permettent de les visionner facilement et ils sont aisément compréhensibles grâce à la pantomime. La page Facebook de Charlie Chaplin compte plus d’un millions de fans, constate fièrement Annick Barbezat, la responsable de la communication à Corsier.
À la suite d’un voyage en Europe, Chaplin est interdit de séjour aux Etats-Unis, car il est accusé de sympathies communistes. Un comble pour un homme qui avait eu une telle influence sur l’industrie cinématographique américaine durant près de 40 ans! Chaplin, qui se considérait comme un citoyen du monde, a toujours refusé d’adopter la nationalité américaine. Il est resté citoyen britannique toute sa vie. Durant la dernière partie de son existence, il a décidé de s’établir en Suisse.

Il a fallu quinze ans à la famille Chaplin pour mettre au point le concept de Chaplin’s World, en collaboration avec les initiateurs du projet, le Suisse Philippe Meylan et le Canadien Yves Durand. Leur travail de longue haleine a porté ses fruits. À voir l’affluence de visiteurs, les investisseurs luxembourgeois peuvent être certains d’avoir décroché le gros lot!

Texte: Peter Marthaler
​Photo: Tabea Reusser

Chaplin's World

Au total, 60 millions de francs ont été investis dans l’aménagement du musée sur la propriété du Manoir de Ban. Charlie Chaplin y a vécu avec sa quatrième épouse, Oona, et leurs huit enfants de 1952 à sa mort, le soir de Noël 1977.

Dans le Manoir magnifiquement rénové, le quotidien de la famille Chaplin est mis en scène au moyen de centaines d’objets insolites, de photos et bien entendu aussi de films. Un immense studio hollywoodien avec divers plateaux de tournage et scènes reconstituées intégrant des statues de cire très réalistes a été aménagé. Les concepteurs ont accordé une grande importance à l’interactivité avec le public. En effet, la devise de l’exposition est «Prière de toucher».

Le musée Chaplin’s World est ouvert toute l’année sans interruption. Vous trouverez de plus amples informations sous chaplinsworld.com.

La Mobilière fait partie des compagnies qui assurent cette grande entreprise