mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

Une prévoyance vieillesse sans lacunes pour les femmes

Comment les femmes peuvent optimiser leur prévoyance privée

Une longue pause carrière, suivie d’un emploi à temps partiel, peut entraîner une baisse de la rente de vieillesse. Comment les femmes peuvent-elles s’en prémunir et assurer leur indépendance financière? 

Mener de front carrière, famille et tâches ménagères: la femme d’aujourd’hui – tout comme son homologue masculin – est sous pression! Celle qui choisit de faire une pause carrière après la naissance des enfants et ne cotise pas à une caisse de pension pendant ce temps se retrouve avec des lacunes de prévoyance lorsqu’elle part à la retraite. Et si elle reprend un emploi à temps partiel lorsque les enfants sont grands, elle cotise moins à la caisse de pension en raison du taux d’occupation réduit. Ainsi, son avoir de vieillesse est diminué et, de ce fait, sa rente de vieillesse sera moins élevée.

Comment les femmes peuvent-elles optimiser leur prévoyance privée? Il existe plusieurs possibilités, que nous vous présentons ci-après:

Calculez votre rente de vieillesse

Afin de constituer la meilleure prévoyance possible, commencez par analyser votre situation actuelle:

  • demandez à votre caisse cantonale de compensation AVS de calculer votre future rente;
  • vérifiez votre droit à une rente auprès de votre caisse de pension (il est indiqué sur votre certificat d’assurance).

Ces informations vous permettront de connaître le montant des rentes des 1er et 2e piliers que vous pouvez escompter percevoir lorsque vous serez à la retraite. Si ce montant ne suffit pas pour couvrir le coût de votre niveau de vie actuel, vous devez prendre des mesures concrètes. 

Comment compenser les cotisations manquantes

Il est indispensable que vous vous occupiez de votre prévoyance privée le plus tôt possible. Nous recommandons notamment de faire des versements réguliers au pilier 3a. Vous ne pouvez toutefois cotiser au pilier 3a que si vous exercez une activité rémunérée et percevez un revenu soumis à l’AVS. C’est pourquoi il est conseillé de commencer à cotiser à la prévoyance 3a le plus tôt possible et d’adapter le montant de vos versements en fonction de l’évolution de votre revenu. Demandez à votre conseiller de vous expliquer les différentes possibilités d’investir dans le 3e pilier.

Les éventuelles lacunes dans la prévoyance professionnelle (2e pilier) peuvent être comblées par des rachats dans la caisse de pension. De tels rachats sont aussi fiscalement intéressants car ils sont déductibles du revenu.

Les lacunes dans le 1er pilier (AVS) peuvent aussi être compensées par des rachats, mais uniquement si elles remontent à cinq ans au maximum.

Conservez votre indépendance financière

En matière de prévoyance vieillesse, évitez de vous rendre dépendante de votre conjoint. En cas de divorce, les avoirs de prévoyance acquis par le couple durant le mariage étant répartis entre les conjoints, la situation de la femme qui travaille à temps partiel ou n’exerce pas d’activité lucrative peut s’en trouver améliorée. Néanmoins, à elles seules, ces prétentions ne suffiront pas pour assurer votre prévoyance vieillesse. C’est pourquoi il est indispensable que vous vous préoccupiez en temps opportun de votre sécurité financière à la retraite.

Épargnez en fonction de votre situation de vie

Le changement fait partie de la vie. L’assurance épargne évolutive vous permet de constituer une épargne en prévision de vos vieux jours, en fonction de votre étape de vie et de votre situation. Ainsi, c’est votre plan d’épargne qui s’adapte à votre vie, et non l’inverse!