Profitez des avantages fiscaux du 3e pilier

Financer le pilier 3a et réaliser des économies d’impôts

Financez le pilier 3a et déduisez les paiements réalisés de votre revenu imposable. Ainsi, vous économisez de l’argent tout en prévoyant des fonds pour la période après votre départ à la retraite. L’avoir que vous payerez jusqu’en fin d’année vous sera déjà bénéfique lors de la déclaration d’impôts suivante, puisque déductible de ces derniers.

En Suisse, on compte de plus en plus de retraités qui perçoivent l’assurance-vieillesse et survivants fédérale, mais de moins en moins d’employés qui assurent son financement. Pour cette raison, il est recommandé de prévoir soi-même les fonds pour la retraite et, ainsi, de réaliser des économies d’impôts. Vous pouvez déduire les paiements pour le pilier 3a du revenu imposable, tout comme les versements pour une assurance contre les risques ou une assurance épargne.

Pilier 3a pour les employés et les travailleurs indépendants

Si vous êtes employé-e, y compris à mi-temps, et êtes assuré-e auprès d’une caisse de pension, vous pouvez effectuer un versement au pilier 3a allant jusqu’à 6 768 francs et vous le faire déduire de votre revenu imposable. Si vous n’avez pas de caisse de pension, par exemple parce que vous êtes un travailleur/-se indépendant-e, vous pouvez réaliser un paiement représentant jusqu’à 20% de votre revenu soumis à l’AVS et le déduire; cette année, ce montant peut aller jusqu’à 33 840 francs. Depuis 2014, vous pouvez même continuer de payer au-delà de l’âge de la retraite: jusqu’à 69 ans pour les femmes, jusqu’à 70 ans pour les hommes.

Réalisez des paiements volontaires à la caisse de pension

En tant qu’employé-e, cela vaut la peine de vérifier si vous avez le droit de réaliser des paiements supplémentaires à votre caisse de pension. Si oui, vous profitez à deux niveaux: d’une part, votre rente de retraite sera plus élevée, et, d’autre part, vous paierez désormais moins d’impôts.

La prévoyance est complexe et aussi individuelle que vous. Nous vous recommandons donc de parler de votre situation avec un conseiller en assurance et prévoyance, et de chercher des solutions ensemble.