La prévoyance vieillesse, un problème pour beaucoup de femmes

Ce que vous devriez savoir, en tant que femme, au sujet de la prévoyance individuelle

Travail, famille, vie sociale: la journée d’une femme est intense et bien remplie. Ce n’est pas une raison pour négliger votre prévoyance personnelle. Dans notre guide, découvrez les points auxquels vous devriez, en tant que femme, prêter une attention particulière

Les femmes d’aujourd’hui sont sous pression: elles doivent tout mener de front – travail, famille, obligations sociales –, surtout si elles entendent être indépendantes financièrement. De nos jours, près de 80% des mères en Suisse travaillent à temps partiel, la moitié d’entre elles occupant un poste inférieur à 50%. Chaque année au cours de laquelle elles gagnent un revenu faible ou nul, elles subissent automatiquement une réduction de leur rente de vieillesse AVS, du capital de la caisse de pension, mais aussi de la rente de cette dernière, par rapport à un taux d’occupation plein.

Le principe des trois piliers

Notre système de prévoyance suisse repose sur trois piliers. Les deux premiers, à savoir la prévoyance vieillesse étatique (AVS) et la prévoyance professionnelle (LPP) sont obligatoires. Ces deux assurances servent aux retraité(e)s un revenu équivalant à 60% environ de leur revenu annuel actuel.

Evitez les lacunes de prévoyance

Si vous prenez un congé sabbatique ou diminuez votre taux d’occupation après la naissance de votre enfant, des lacunes se forment dans votre prévoyance professionnelle du fait de la perte de revenu. Même en augmentant à nouveau votre taux de travail par la suite, vous ne parviendrez plus à combler ces lacunes. La solution? Planifiez votre prévoyance privée suffisamment à l’avance afin d’éviter toute perte de prestations de vieillesse.

Ne comptez que sur vous-même pour votre prévoyance

Que vous travailliez, soyez mariée, viviez en concubinage ou éleviez vous-même vos enfants ou non, ne comptez sur personne d’autre que vous-même pour assurer votre indépendance financière. Vous n’êtes pas à l'abri de mauvaises surprises, qui peuvent changer radicalement votre vie et avoir de lourdes conséquences financières.

Pauvreté et 3e âge: un problème essentiellement féminin

Les femmes qui se préoccupent de leur prévoyance sont peu nombreuses. Alors n’hésitez pas à nous contacter. Nos conseillères en prévoyance vous aideront à planifier votre prévoyance individuelle.