Surprise lors de la fixation du taux d’intérêt minimal LPP: les institutions de prévoyance payent le prix fort.

Sur la base de la formule éprouvée appliquée depuis de nombreuses années pour la fixation du taux d’intérêt minimal LPP, le taux pour 2019 aurait dû s’élever à 0,5%. La Commission LPP a mis au point cette année une nouvelle formule de calcul, selon laquelle le taux d’intérêt minimal varie très sensiblement non seulement d’une année à l’autre, mais encore d’un mois à l’autre. Cette nouvelle formule donne un taux de 0,75%.

Or le Conseil fédéral vient de fixer le taux définitif pour 2019 à 1%, en se fondant non pas sur le mois de juillet habituellement pris comme base ou sur le dernier mois disponible, mais sur celui de septembre.

Au final, ce sont les institutions de prévoyance qui en font les frais, puisqu’elles doivent garantir à leurs assurés un intérêt trop élevé qu’elles ne peuvent espérer obtenir qu’en prenant des risques. On doute que cette décision soit compatible avec un développement de la prévoyance professionnelle durable et favorable aux assurés. C’est pourquoi il est urgent que la fixation du taux d’intérêt minimal LPP soit confiée à l’organe suprême des institutions de prévoyance.