Quel est le concept de la nouvelle norme Compasso en matière de case management?

La nouvelle norme Compasso simplifie la coopération et la répartition des coûts entre l’assureur d’indemnités journalières en cas de maladie et la caisse de pension. L’objectif premier est d’optimiser la réintégration professionnelle.

Contexte

De nombreuses études montrent que les chances de réinsertion professionnelle diminuent fortement après trois mois d’absence au travail. Il est donc essentiel que les personnes en incapacité de travail puissent réintégrer leur poste de travail le plus rapidement possible.

Un groupe de projet mixte a développé, avec la participation active de la Mobilière, un instrument permettant de simplifier la coopération entre l’assureur d’indemnités journalières en cas de maladie et la caisse de pension. Chaque partie est libre de participer.

Coopération simplifiée grâce à la norme CM Compasso

L’accord de coopération repose sur une participation volontaire des différentes parties et sur une procédure simplifiée. Facile à utiliser et rapidement disponible, cet instrument définit le partage des coûts entre l’assureur d’indemnités journalières en cas de maladie et la caisse de pension dans le processus de réintégration professionnelle. Si l’employeur ne dispose pas d’une assurance d’indemnités journalières en cas de maladie, il en assume alors le rôle.

L’accord standardisé ne peut s’appliquer que dans une constellation où l’assurance invalidité n’est pas impliquée ou ne soutient pas des mesures d’intervention précoce. Dans ces cas-là, l’assureur d’indemnités journalières en cas de maladie ou l’employeur de la caisse de pension peut indiquer si un case management est nécessaire ou non. Les frais d’évaluation sont minimes pour la caisse de pension. Celle-ci peut participer aux coûts et reçoit un rapport final.

Représentation schématique de la coopération simplifiée et de la répartition des coûts de réinsertion:

Une solution qui profite à tous

Pour les assureurs d’indemnités journalières, cet instrument représente une motivation supplémentaire pour mettre en place un case management, sachant que les charges pour les caisses de pension restent limitées. Les patrons de petites et moyennes entreprises ont l’assurance que leur caisse de pension et leur assureur d’indemnités journalières en cas de maladie collaborent de manière optimale. Cette procédure facilite la réintégration professionnelle et contribue à réduire les coûts et les primes.

Pour vous, en tant que client de la Mobilière, les changements sont minimes, étant donné que l’instrument Compasso se base largement sur la norme de la Mobilière que nous appliquons déjà depuis longtemps avec succès.