la Mobilière

À quoi doivent s’attendre les investisseurs en 2021?

Selon nous, les effets de la pandémie de la Covid-19 se feront encore sentir au cours des prochains mois. Les résultats positifs obtenus avec les vaccins constituent néanmoins une lueur d’espoir et donnent à penser que le bout du tunnel est en vue.

Nous pensons que le maintien d’une politique monétaire expansive et les mesures d’aide mises en place par les gouvernements, ainsi que le déploiement de la vaccination, finiront par restaurer la confiance des entreprises et des consommateurs et par améliorer la conjoncture économique au cours des prochains mois. Il faudra néanmoins du temps pour résorber le chômage créé par la pandémie. Après la première relance de la consommation, nous nous attendons, tout d’abord, à un climat de consommation en demi-teinte qui pèsera sur la reprise. Les capacités de production n’augmenteront que progressivement et les projets d’investissement qui avaient été reportés mettront du temps à revoir le jour. De plus, la politique monétaire expansive et les changements structurels induits par la pandémie pourraient entraîner une hausse de l’inflation à moyen terme.

Investir dans des titres de qualité

Nous pensons que la situation conjoncturelle connaîtra également une évolution positive en 2022 et que les placements continueront d’être en forte pénurie.

""

Dans le domaine des actions, nous recommandons d’opter pour un mix de titres de croissance et de valeur. Notre style de placements met l’accent sur la qualité. Nous tenons compte de divers critères dans la sélection des entreprises. L’un de ces critères est la visibilité des bénéfices futurs des entreprises considérées.

C’est pourquoi, notre portefeuille a une orientation moins cyclique que le marché et privilégie plutôt les valeurs de croissance. Il en résulte un portefeuille solide qui fait la part belle à une croissance structurelle des bénéfices, avec une exposition aux grandes fluctuations de cours inférieure à ce qui se pratique sur le marché.

L’or et l’immobilier en complément des actions

Un bon portefeuille se doit aussi d’être diversifié en termes de classes d’actifs. Il est notoire, en effet, que la diversification est la moins coûteuse des couvertures. Par sa nature même, l’or possède ainsi de vraies propriétés de diversification par rapport aux classes d’actifs traditionnelles. L’or peut donc contribuer à réduire les variations de performance d’un portefeuille.

L’immobilier et l’or ont un atout supplémentaire: ils offrent une protection partielle contre certains risques tels que l’inflation. Il est toutefois impossible de préciser les parts des différentes classes d’actifs – l’or ou l’immobilier par exemple – qu’il serait «judicieux» de détenir en portefeuille. L’horizon de placement, la capacité de risque et la tolérance au risque du client doivent être pris en compte.

À la Mobilière, nous investissons aujourd’hui entre 6 et 8% en or et entre 5 et 8% en immobilier avec nos MobiFonds Select pour investisseurs privés. Dans le cadre de nos mandats caisses de pension, nous investissons actuellement jusqu’à 5% en or et 15 à 25% en immobilier.

Pour en savoir plus sur nos solutions de placement prudentes et fiables pour les caisses de pension.

""