À la recherche du bon colocataire

Comment trouver rapidement un nouveau colocataire?

Votre colocataire vient de vous annoncer qu’il quitte la colocation pour aller étudier dans une autre ville? Pas de panique, en suivant nos conseils, vous lui trouverez rapidement un successeur.

1. Qui cherche, trouve

Mais à condition de savoir exactement ce que l’on cherche. C’est pourquoi vous devriez réfléchir au genre de personne avec laquelle vous vous imaginez partager votre canapé à l’avenir. Plutôt fêtarde ou casanière? Plutôt une maniaque de l’ordre et de la propreté ou un bordélique qui ne se souciera de savoir où se trouve l’aspirateur qu’à la fin du semestre?

2. Première étape: publier une annonce pour la chambre disponible

En vous y prenant à l’avance, vous vous épargnerez stress et énervement. La plateforme la plus connue et donc la plus prometteuse pour placer une annonce est probablement wgzimmer.ch. Mais les sites Ronorp, students.ch ou celui de votre uni ou de votre employeur pourraient également très bien faire l’affaire. Vous pouvez bien entendu aussi publier votre annonce sur Facebook et Cie., et si vos amis la partagent à leur tour, il se peut que vous trouviez des personnes intéressées par ce canal. Il ne faut pas oublier non plus les revues étudiantes ni le bon vieux panneau d’affichage de l’uni, qui, même s’il est un peu vieillot, reste un moyen efficace.

Enfin, le bouche à oreille fonctionne toujours très bien. Parlez de votre recherche à vos amis et, qui sait, peut-être que par la connaissance d’une connaissance, des opportunités surprenantes se présenteront à vous

Afin de cibler votre public, n’oubliez pas d’intégrer les éléments suivants à votre annonce:

  • le montant du loyer;
  • la durée du contrat de location, s’il est limité dans le temps;
  • la surface de la chambre;
  • les équipements disponibles (WLAN, lave-linge, lave-vaisselle, etc.);
  • des photos des pièces importantes (non, pas de la cave, qui n’intéresse personne, mais de la chambre, de la cuisine, de la salle de bain et du salon);
  • vos données de contact (avant d’indiquer votre numéro de téléphone mobile, réfléchissez bien si vous acceptez de recevoir des appels ou des messages ou si vous préférez régler la chose par e-mail);
  • une brève description du profil de la personne recherchée et de vous-même. Pour vous éviter de mauvaises surprises, soyez honnête sur ce point. Vous êtes plutôt du genre maniaque? N’hésitez pas à vous décrire comme tel. Ainsi, les férus de ménage pourront vous envoyer leur dossier en sachant qu’ils ne seront pas déçus, et les autres s’abstiendront.

Nous vous recommandons également d’exiger des candidats qu’ils vous fournissent un extrait du registre des poursuites ainsi que des indications approximatives sur leur revenu.  En effet, si votre nouveau colocataire ne peut s’acquitter de sa part du loyer, vous aurez à coup sûr des ennuis!

3. Dès l’annonce publiée, les dossiers pleuvent!

Selon l’emplacement de l’appartement, il se peut que vous receviez un grand nombre de dossiers de candidature. Les chambres à louer dans des appartements en colocation sont en effet très prisées. Faites un premier tri et éliminez tous les dossiers incomplets ou qui ne remplissent pas vos critères.

4. Visite de l’appartement et rencontre des candidats retenus

Nous vous recommandons de retenir trois ou quatre candidats potentiels. Ceux-ci souhaiteront visiter l’appartement, tandis que vous voudrez vous faire une idée plus précise à leur sujet. Il n’est pas toujours facile de se faire une impression d’une personne en peu de temps. C’est pourquoi, en lieu et place de la traditionnelle visite, il peut valoir la peine, par exemple, d’inviter individuellement chaque candidat à manger et de préparer le repas avec lui. Cela vous permettra d’apprendre à connaître les gens dans une autre atmosphère. La personne vous propose-t-elle son aide pour cuisiner et pour ranger? A-t-elle pensé à apporter des bières? Ce moment passé avec elle vous permettra de mieux la connaître et vous aidera à faire votre choix.

5. Après la décision, le contrat...

Avant que votre nouveau colocataire emménage, il vous faudra régler les questions contractuelles. Vous devriez notamment clarifier les points suivants:

  • resterez-vous le locataire principal, qui sous-loue une pièce de son appartement, ou y aura-t-il un second locataire principal? Nous vous recommandons de discuter de cette question au préalable avec votre régie. Si l’option de la sous-location est retenue, votre régie pourra certainement vous fournir un contrat-type.
  • Comment allez-vous faire pour la caution?
  • Quelles assurances devez-vous souscrire en commun? Qui doit conclure une assurance casco ménage?

6. … et ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours.

Ou du moins jusqu’à la fin de la colocation. Pour que la cohabitation se déroule au mieux, nous vous recommandons de vous organiser et d’anticiper certaines tâches de même que certains conflits potentiels. Vous trouverez ci-après quelques outils susceptibles de vous aider:

  • le traditionnel plan de nettoyage;
  • le plan des courses;
  • l’inventaire du ménage: établissez une liste de ce qui appartient à qui, où vous indiquerez également le prix des divers meubles et objets. Cela évitera des conflits au moment du déménagement de l’un des colocataires.
  • Outils d’aide numériques: vous trouverez quelques app qui pourraient également faciliter la vie commune:
    • Bring (achats);
    • Flatastic (finances, liste de courses, plan de nettoyage);
    • Twint

La so­lu­tion d’as­su­rance idéale pour votre co­lo­ca­tion

Vous avez moins de 26 ans et vous cher­chez une so­lu­tion d’as­su­rance com­plète et flexible pour votre co­lo­ca­tion?

DEMANDEZ UNE OFFRE