Vous pouvez protéger votre tondeuse de la façon suivante

Les tondeuses robots sont souvent laissées sans surveillance et exposées à de nombreux risques.

A notre époque, ceux qui disposent d’un jardin sont de plus en plus nombreux à confier la tonte de la pelouse à une tondeuse robot. C’est pratique et confortable. Toutefois, ils devraient s’interroger sur les conséquences en cas de vol ou d’endommagement de leur robot.

Les tondeuses robots sont de véritables chefs-d’œuvre de la technique. Elles tondent la pelouse comme par magie sans oublier le moindre recoin. Dès que leur batterie est vide, elles vont la recharger automatiquement à la station de chargement afin de pouvoir continuer la tonte. Bien évidemment, les tondeuses robots performantes sont relativement chères. Pour cette raison, il est logique d’assurer votre robot contre le vol et les endommagements. 

Une proie facile pour les voleurs impudents

Les tondeuses robots sont souvent laissées plusieurs jours et nuits d’affilée à l’air libre sans surveillance, du printemps à l’automne. Elles sont alors des proies faciles pour les voleurs impudents. Même si de plus en plus de tondeuses robots sont équipées d’une alarme, elles disparaissent régulièrement des jardins. De tels cas sont couverts par votre assurance inventaire du ménage, qui vous rembourse la valeur à neuf de votre tondeuse robot. 

Protégez ce que vous aimez et ce qui vous a coûté cher

Il existe des tondeuses robots sans capteurs de pluie qui tondent par tous les temps. Si votre tondeuse robot est frappée par la foudre, votre assurance inventaire du ménage paye la réparation. Cependant, si une branche ou tout autre objet lourd tombe sur votre tondeuse robot, vous avez besoin d’une assurance casco inventaire du ménage. Cette assurance complémentaire inclut de nombreux objets de valeur de façon forfaitaire sans qu’il soit nécessaire d’effectuer une liste comprenant chaque objet. Sur le plan administratif, c’est moins contraignant pour vous. Vous pouvez déterminer vous-même la somme assurée, de 2 000 à 30 000 francs au maximum.