Tremblements de terre – un risque à prendre au sérieux, en Suisse aussi

Comment être bien assuré en cas de séisme en Suisse

En Suisse aussi, un tremblement de terre peut survenir à tout moment et causer d’importants dégâts. Aussi est-il judicieux de s’assurer contre les conséquences financières d’un séisme.

Même s’ils sont rares en Suisse, les tremblements de terre de forte intensité ont un énorme potentiel de destruction. Un complément à l’assurance ménage permet de couvrir le bâtiment et les biens meubles, même séparément, contre les séismes, quelle que soit leur intensité.

Bâtiment: couverture de base

Suite à un tremblement de terre, les murs ou le toit de votre bâtiment sont endommagés. Dans ce cas, la couverture de base s’applique et met de l’argent à disposition pour les réparations de fortune. Le montant est versé à concurrence de la somme d’assurance convenue dans la police. Les dommages au bâtiment ne sont toutefois que partiellement couverts.

Bâtiment: extension de couverture

L’extension de couverture permet, entre autres, d’assurer le bâtiment jusqu’à la valeur totale, donc au-delà de la valeur assurée par la couverture de base. Une possibilité particulièrement intéressante lorsque le bien en propriété a été financé par des fonds de tiers, car si le bâtiment est détruit par un séisme, l’hypothèque, elle, reste due.

Inventaire du ménage: couverture de base et extension

Dans la couverture de base, une somme fixe est convenue pour l’inventaire du ménage. En cas de sinistre, l’assurance vous verse une indemnité immédiate jusqu’à concurrence de ce montant pour les besoins les plus urgents (nouveaux vêtements, smartphone, hébergement à l’hôtel, etc.). Grâce à l’extension de couverture, il est également possible d’assurer l’inventaire du ménage à la valeur totale.

L’assurance couvre aussi...

Outre la destruction et les dommages au bâtiment et à l’inventaire du ménage, l’assurance couvre aussi le remplacement d’objets qui ont disparu suite à un tremblement de terre. Par exemple, si la maison a été pillée ou que certains objets restent introuvables. De plus, les frais de déblaiement et d’élimination sont eux aussi couverts, jusqu’à concurrence de 20 pour cent de la somme d’assurance.