mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

""
""

Retrouver une vie normale après un cambriolage

Surmonter activement le choc et l’angoisse

Un cambriolage est bien davantage qu’un acte délictueux, c’est une violation grave de la sphère privée, qui provoque fréquemment un choc émotionnel chez les personnes qui en sont victimes.  En plus des multiples formalités administratives à accomplir (police, assurance, etc.), il s’agit de surmonter le choc émotionnel. Nos conseils vous aideront à retrouver une vie normale.

Quelqu’un s’est introduit chez vous et a manipulé, détruit ou volé des objets personnels auxquels vous teniez beaucoup. Même si vous n’avez pas vu le ou les cambrioleurs, le choc est souvent profond. Cette violation de la sphère privée est une épreuve longue à surmonter. Il est cependant toujours possible de retrouver une vie normale. Malgré un éventuel sentiment d’impuissance, la victime d’un cambriolage peut faire beaucoup pour gérer consciemment le souvenir de la situation vécue.

Les reproches ne sont d’aucune utilité

Il se peut que le cambriolage ait été rendu possible par un manque de précaution de votre part ou de la part d’un membre de votre ménage. Si c’est le cas, épargnez-vous tout reproche, à vous et à autrui. Les reproches ne sont d’aucune utilité.

Changement d’air, bonne compagnie et discussions

Prendre de la distance est un bon moyen pour retrouver le calme. Installez-vous provisoirement chez un parent ou des amis. Recherchez la compagnie de gens que vous appréciez et laissez vos proches vous aider à retrouver une vie normale. Évitez de «ruminer» vos pensées. N’hésitez pas à parler de l’expérience que vous avez vécue et de vos sentiments.

Soutien professionnel

Soyez honnête avec vous-même: allez-vous pouvoir surmonter le choc émotionnel sans soutien professionnel? Ne vous mettez pas la pression. Des angoisses ou des troubles psychosomatiques, tels que maux de tête ou troubles cardiovasculaires ou digestifs, qui persistent au-delà de quelques jours sont le signe qu’une thérapie serait judicieuse.

Détente et activité physique

Le stress s’empare de vous? Levez le pied et pratiquez la relaxation en pleine conscience, ce sont de bons remèdes. Faites des exercices de respiration et d’endormissement, et pratiquez une activité sportive, cela aide aussi à se vider l’esprit.

Planification des tâches

Formalités administratives, rangement, ... Après un cambriolage, le travail ne manque pas, un surcroît de tâches qui peut être un facteur de stress supplémentaire. Pour éviter de vous disperser, dressez la liste des tâches à accomplir et traitez-les une à une. Autant que possible, ne modifiez pas vos habitudes quotidiennes.

Environnement et sécurité

Faites-en sorte de vous sentir à nouveau bien chez vous. Même si votre logement n’a pas été dévasté par les cambrioleurs, des changements peuvent vous y aider, par exemple modifier l’aménagement, acheter de nouveaux meubles ou remplacer les rideaux. Installez des dispositifs de sécurité aux endroits qui en sont dépourvus. Sur ce point, faites-vous conseiller par la police ou une entreprise spécialisée. Si malgré tout, vous ne parvenez pas à vous sentir à nouveau bien chez vous, un déménagement est peut-être la solution.

Moyens auxiliaires

Ne laissez pas le stress ou l’incertitude vous envahir. Il faut du temps pour évacuer ses craintes. Vous trouverez dans le guide «Puis-je encore me sentir chez moi?», publié par la Mobilière en collaboration avec l’Université de Zurich, de précieux conseils pour vous aider à retrouver une vie normale après un cambriolage. Ce guide propose en outre un programme d’exercices simples permettant de surmonter le choc psychologique.