Propriétaire de cabanon de jardin et fier de l’être: marche à suivre

Réalisez votre rêve et entrez en possession de votre propre cabanon de jardin

Êtes-vous tenté par le statut de chef de chantier? Rêvez-vous de construire votre propre cabanon de jardin? Découvrez ici les dispositions légales à respecter et comment faire le bonheur de votre voisin.

Les senteurs de peinture fraîche se mêlent agréablement à celles du bois d’épicéa. Le cœur empli de fierté, vous tombez en pâmoison devant votre œuvre: un cabanon de jardin tout rouge. Voilà belle lurette que vous rêviez d’avoir un endroit vraiment stylé pour entreposer vos outils de jardinage.

Hélas, la joie est de courte durée. Voilà que vous entendez une petite voix derrière la clôture. Votre voisin! «Et le permis de construction, vous y avez pensé pour votre palace?» Et là, vous voyez rouge, vous aussi: comment avez-vous pu oublier ce détail?

Avant tout, le permis de construire

L’abri à outils mobile, la niche pour le chien ou la maisonnette pour les enfants ne nécessitent pas de permis de construire. En revanche, si vous prévoyez une construction fixe, pensez à contacter l’administration de votre commune pour connaître vos obligations. Car les exigences en matière d’autorisation diffèrent d’un endroit à l’autre.

La conscience (et le voisinage) en paix

Pour la paix des ménages et de vos voisins, prenez les choses en main. Informez donc le plus tôt possible votre voisinage de la tenue du chantier, même s’il ne s’agit que d’un simple cabanon de jardin. Si votre projet n’est pas soumis à autorisation, pensez cependant à respecter les distances légales par rapport au terrain voisin. Renseignez-vous sur la législation cantonale et communale sur la question.

Remise à outils ou carnotzet?

La première tâche qui vous incombe, c’est de prendre une décision: quel sera l’usage de votre cabanon de jardin? Fera-t-il office de remise à outils, de deuxième salon ou de salle de fitness? Les matériaux et le style de construction que vous choisirez dépendent de la place dont vous disposez ainsi que de l’usage prévu.

Des bienfaits du partage

Si vous vous offrez des outils de jardin flambant neufs, n’oubliez pas d’adapter la somme d'assurance de votre assurance inventaire du ménage en conséquence. Cela dit, avant d’acheter de nouveaux outils, mieux vaut d’abord demander à vos voisins si l’un d’entre eux n’accepterait pas de vous prêter les siens. Et pourquoi ne pas vous organiser entre voisins et heureux propriétaires de jardin pour acheter ensemble des outils onéreux et vous les prêter mutuellement?

Bon à savoir: si vous optez pour une remise à outils mobile, votre cabanon sera alors couvert par votre assurance inventaire du ménage en qualité de «construction mobilière». En revanche, si vous construisez une structure fixée au sol, celle-ci devra être couverte par l’assurance choses bâtiments. Là aussi, les exigences varient fortement d’un canton à l’autre; mieux vaut donc vérifier les dispositions en vigueur dans votre commune avant toute construction.

Ces in­for­ma­tions pour­raient aussi vous in­té­res­ser