Attention aux chutes de neige et de glace du toit

C’est l’hiver, les flocons voltigent dans le ciel, mais attention, la magie blanche peut vite se transformer en menace blanche. Voici comment prévenir les chutes de neige et de glace du toit et assurer les éventuels dommages.

Toits enneigés, attention danger!

Saviez-vous qu’un mètre cube de neige fraîche peut peser jusqu’à 200 kilos, et que les stalactites de glace qui se forment le long des gouttières peuvent atteindre plusieurs kilos? Imaginez un instant que de telles masses de neige ou de glace se détachent du toit.

Quelques mesures simples pour se protéger contre la menace blanche qui vient du toit

En tant que propriétaire, vous êtes tenu d’entretenir votre immeuble de sorte que personne ne puisse subir un dommage. En hiver, vous devriez en particulier être attentif aux points suivants:

  • Chutes de neige du toit:de grosses masses de neige qui tombent du toit peuvent ensevelir des personnes et des voitures entières. L’installation de grilles ou de crochets pare-neige sur le toit permet de prévenir ce risque.
  • Stalactites de glace: une bonne isolation du bâtiment évite la formation de stalactites de glace le long des toitures. Nettoyez régulièrement vos gouttières, car des chenaux bouchés qui ne laissent plus l’eau s’écouler sont synonymes de stalactites en hiver.
  • Trottoirs: déneigez et dégivrez les chemins privés, cours d’immeubles et escaliers, et songez à installer une rampe si nécessaire.

La tentation est grande de vouloir déneiger son toit et enlever les stalactites de glace soi-même. Ce n’est pas une bonne idée: faites appel à un spécialiste ou aux pompiers pour effectuer ce travail.

Et si quelqu’un se blesse ou subit quand même un dommage?

Supposons qu’un ami vous rende visite. Au moment où il sort de la maison, une plaque de neige se détache du toit, lui tombe dessus et le blesse. En tant que propriétaire du bâtiment, votre responsabilité est engagée, et les dommages sont couverts par votre assurance responsabilité civile privée. Tel est cependant uniquement le cas si vous habitez dans l’immeuble en question, que celui-ci ne comporte aucune surface commerciale et se compose de trois appartements au maximum. Si vous n’y habitez pas personnellement, alors vous êtes couvert par l’assurance responsabilité civile immobilière.

Avez-vous des questions? Votre conseiller en assurances vous aidera volontiers.