A ne pas oublier si vous louez une voiture

Etre assuré aussi pour le véhicule de location

La famille Bucher déménage. Hans a donc emprunté la voiture de livraison de son beau-frère Bruno. Le déménagement va bon train car tous participent, mais lors du dernier trajet, Hans recule dans une clôture et abîme la camionnette de Bruno.

Qui paie les dégâts? L’ assurance responsabilité civile du véhicule à moteur de Bruno prend en charge la réparation de la clôture. Bruno va donc perdre son bonus. Doit-il assumer cette perte et payer une prime plus élevée? Non. En règle générale, l’assurance responsabilité civile privée du conducteur, donc celle de Hans, couvre la perte de bonus.

Le conducteur est responsable en cas de sinistre

Hans est responsable des dégâts sur la camionnette car c’est lui qui l’a empruntée. Il doit payer lui-même les réparations car ce genre de dommage est exclu de quasiment toutes les couvertures de base d’assurance responsabilité civile privée. L’exception: notre responsabilité civile privée comporte la «conduite occasionnelle de véhicules de transport ou de livraison de moins de 3,5 t appartenant à des tiers» incluse dans l’offre de base. Si vous utilisez de temps à autre des véhicules dont vous n’êtes pas propriétaire, il peut valoir la peine de vérifier les conditions de vos assurances.

Attention aux détails

Même si l’assurance couvre ce genre de dommage, ce n’est pas une raison pour ne pas faire attention:

  • d’une part, la plupart des couvertures comprennent une franchise, c’est-à-dire un montant minimum de 500 francs ou maximum 10 pourcents du dommage par exemple;
  • de l’autre, la conduite occasionnelle implique que les dommages ne seront pas couverts si vous conduisez régulièrement le véhicule. La plupart des assurances sont strictes sur ce point. Pour la Mobilière, la «conduite occasionnelle» peut aller «jusqu’à 24 jours par an».