mobi__icon--right Created with Sketch.

la Mobilière

""
""

Voyages et coronavirus: le point sur ce qui est possible et ce qui ne l’est pas

De nombreux pays assouplissent peu à peu les restrictions liées au coronavirus. Mais des incertitudes demeurent, surtout à l’approche des vacances: ai-je le droit de voyager? Qui paie si le COVID-19 perturbe mes plans de voyage? Réponses aux questions les plus fréquentes.

Quels sont les risques de voyage assurés en lien avec le coronavirus? 

Les frais d’annulation de voyages réservés avant le 11 mars 2020 qui ne peuvent pas ou n’ont pas pu avoir lieu en raison du coronavirus sont en principe assurés. L’épidémie et la quarantaine sont des événements assurés dans la mesure où les autorités suisses (comme le Département fédéral des affaires étrangères DFAE ou l’Office fédéral de la santé publique OFSP) conseillent de renoncer à un voyage. La Mobilière ne fait pas la distinction entre épidémie et pandémie.  

À partir du 15 juin 2020, les voyages dans l’espace Schengen et à destination de la Grande-Bretagne sont pour la plupart de nouveau possibles. C’est pourquoi, à compter de cette date, les annulations de voyages vers ces destinations en raison du coronavirus ne sont plus couvertes. 

Si vous avez réservé un voyage auprès d’un voyagiste, veuillez prendre contact directement avec ce dernier. Si le voyage a été annulé par le voyagiste, le client a le choix, conformément aux dispositions de la loi sur les voyages à forfait, de se faire rembourser les montants qu’il a versés ou, en cas d’offre correspondante du voyagiste, de participer à un autre voyage à forfait (art. 11, al. 1 et art. 10, al. 3 de la loi sur les voyages à forfait). 

De quoi dois-je tenir compte si je veux partir cet été? 

Renseignez-vous avant votre départ pour savoir si vous pouvez vous rendre à votre destination de vacances et dans quelles conditions. Les prescriptions diffèrent d’un pays à l’autre. Vérifiez aussi si le DFAE ou l’OFSP ont émis des mises en garde pour le pays en question. Si une destination est déconseillée, nous vous recommandons de renoncer au voyage. 

Faites le point avec votre voyagiste sur les possibilités de changement de réservation ou de remboursement. S’il ne s’agit pas d’un voyage à forfait, vérifiez les conditions d’annulation et contactez votre agence générale. Votre agence générale enregistre votre déclaration de sinistre et vérifie la couverture d’assurance pour cet événement.  

Je suis client-e de la Mobilière et ne peux pas revenir en Suisse actuellement pour cause de coronavirus. Que dois-je faire? 

Veuillez appeler immédiatement la hotline Mobi24 au numéro d’urgence 00 800 16 16 16 16. 

Que faire si je dois observer une quarantaine dans mon pays de destination? Quels coûts sont couverts? 

Avant le départ, vérifiez impérativement dans quelles conditions vous êtes autorisé-e à entrer dans le pays. 

En ce qui concerne les voyages que vous avez réservés vous-même directement, contrôlez, en vertu des conditions générales (CG) des différents prestataires, si des frais d’annulation sont occasionnés et lesquels. Votre assurance voyages couvre les frais d’annulation pour cause de quarantaine si celle-ci n’était pas prévisible au moment de la réservation. 

Si je réserve un voyage maintenant, le risque d’une deuxième vague de pandémie est-il assuré?

Pour les contrats d’assurance sans CSI (conditions spéciales individuelles), s’applique ce qui suit en lien avec le COVID-19: si les frontières nationales sont de nouveau ouvertes, si les touristes sont autorisés à entrer sur le territoire et si le Conseil fédéral, le DFAE ou l’OFSP n’ont émis aucune mise en garde, les voyages vers les destinations concernées peuvent de nouveau être réservés. Si, contre toute attente, une deuxième vague de pandémie se confirme, l’événement est couvert dans le cadre de l’assurance voyages. 

Pour les contrats d’assurance avec CSI, s’applique ce qui suit en lien avec le COVID-19: en règle générale, tous les dommages en lien avec le COVID-19 sont exclus. Cette restriction s’applique à tous les événements en lien avec le coronavirus (COVID-19). 

Je reviens d’un voyage dans une région à risque et dois rester en quarantaine. Malheureusement, mon activité ne me permet pas de faire du télétravail. Ai-je malgré tout droit au salaire? 

Si, au moment de partir en voyage, il était déjà clair qu’une mise en quarantaine s’appliquerait à votre retour, vous n’avez pas droit au salaire. À moins que vous ne posiez des jours de vacances pour la durée de la quarantaine. La situation juridique actuelle est peu claire quant à savoir si vous avez droit au salaire lorsque l’obligation de quarantaine a été décrétée alors que vous étiez déjà en voyage.